BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576

 

 

Recommandations aux auteurs

 

Toutes les contributions soumises pour publication dans BSGLg doivent être mis en forme selon les instructions aux auteurs. Les articles soumis ne respectant pas les instructions peuvent être refusés ou renvoyés à leur(s) auteur(s) pour corrections.

Les articles acceptés seront rédigés en français ou en anglais (ou dans une autre langue avec l’accord de l’éditeur). Ils sont obligatoirement accompagnés :

- d'un résumé en français et d'un abstract en anglais (d’une dizaine de lignes) ;

- de mots clés en français, traduits en anglais (maximum 8 mots-clés) ;

- d'un titre traduit en français et en anglais ;

- des coordonnées des auteurs (nom, prénom, titres et qualités, institution d'accueil, coordonnées de contact).

 

Format du texte

 

Le texte est formaté comme suit :

[1] Les manuscrits sont encodés en times new roman, interligne simple et ne peuvent dépasser 20 à 25 pages (figures comprise) et 50 000 caractères espaces compris pour le texte et les tableau

[2] La hiérarchie des titres est la suivante (synthétiquement : I A 1 a) :

- chiffres romains ;
- lettres majuscules ;
- chiffres arabes ;
- lettres minuscules.

Introduction, conclusions générales, bibliographie et, éventuellement, remerciements, appartiennent au niveau supérieur de la hiérarchie sans numérotation.

[3] Figures (en noir et blanc sauf cas exceptionnels), tableaux et photos, libres de droit, devront être fournies en 600 DPI de résolution (avec un profil CMJN) et au format TIFF ou JPEX. Ces documents auront une largeur de 7 cm minimum et de 16 cm maximum en gardant les proportions. Merci de ne pas envoyer d’image artificiellement agrandie. Les documents venant du WEB n’ont pas une résolution suffisante. Les originaux porteront mention des auteurs et du numéro de figure ou de photo.

[4] Les figures originales seront exécutées en tenant compte de la réduction, en particulier en ce qui concerne les indications alphanumériques. Les explications des sigles utilisés feront partie des commentaires des figures et, par conséquent, seront dactylographiées séparément.

[5] Les notes de bas de page sont à proscrire. Si notes il y a, elles doivent prendre place en fin de texte avant la bibliographie

[6] Les caractères italiques seront les seuls à permettre de mettre en évidence certains mots du texte, les termes étrangers ou certaines citations. Les caractères en gras ne sont acceptés que pour les titres.

[7] L'appel des références se fera en donnant le nom de l'auteur suivi de l'année de publication entre parenthèses (Dupont, 2010) ou si le nom de l’auteur fait partie du texte en donnant entre parenthèses la date : … J. Dupont (2010). Les initiales des prénoms ne seront indiquées que dans le but de lever une ambiguïté éventuelle (plusieurs auteurs portant le même nom). L’appel des figures et des tableaux dans le texte se fait de la manière suivante : … (Figure 1) ; … (Tableau 1).

[8] La liste bibliographique figurera in fine et sera rédigée à partir du volume 57, selon les normes de l’APA, 6e édition.

On trouvera ces normes sur le site suivant :

http://benhur.teluq.uqam.ca/~mcouture/apa/

Une présentation synthétique de ces normes se trouve ici :

http://www.bib.umontreal.ca/LGB/EndNote/apa-tableau.pdf

 

Déclaration déontologique : responsabilités et règles d'éthique de l'évaluation par les pairs*

 

BSGLg souscrit aux principes de l’évaluation par les pairs. La responsabilité de cette évaluation est partagée par le Comité de rédaction, par le Comité scientifique et par les spécialistes qui offrent ponctuellement leur collaboration à la revue. Ce partage des responsabilités est pratiqué de la manière suivante : Tout manuscrit soumis à BSGLg est évalué par des experts qui sont sélectionnés au sein de la communauté scientifique internationale. Cette évaluation respecte un anonymat complet. Le nom de l’auteur du manuscrit n’est pas révélé aux experts consultés et l’auteur n’est pas informé du nom des examinateurs qui évaluent son manuscrit. Le choix des examinateurs est la responsabilité du Comité de rédaction qui agit sous la supervision du Comité directeur de la revue.

Le processus d’évaluation par les pairs offre les meilleures conditions pour une juste appréciation de la valeur scientifique des manuscrits qui leur sont soumis et permet une ouverture vers de nombreuses orientations de la géographie. Pour être satisfaisant, un tel processus doit compter sur la compétence, l’intégrité et le dévouement de tous ceux qui y prennent part. C’est pourquoi les examinateurs et les membres du comité de rédaction s’engagent à respecter les règles d’éthique suivantes:

[1] Le mandat des examinateurs et des membres du comité de rédaction est individuel et non institutionnel.

[2] Les examinateurs et les membres du comité de rédaction exercent leurs fonctions en toute indépendance, sans agir en promoteurs d’intérêts ou de milieux particuliers.

[3] Les examinateurs et les membres du comité de rédaction sont tenus à une stricte confidentialité ; ils doivent faire preuve d’une discrétion absolue dans l’exercice de leurs fonctions ; ils ne doivent en aucun cas révéler l’origine et le contenu des manuscrits, le nom des examinateurs et la nature des délibérations relatives à l’évaluation. Seul l’éditeur scientifique est autorisé à communiquer les résultats de l’évaluation aux auteurs.

[4] Les examinateurs et les membres du comité de rédaction doivent respecter la propriété intellectuelle des auteurs dont ils évaluent les manuscrits. En aucun cas ils ne peuvent utiliser ou transmettre à quiconque les manuscrits qu’ils évaluent, de même qu’ils ne peuvent s’approprier les résultats de recherche que ceux-ci contiennent.

[5] Les examinateurs et les membres du comité de rédaction qui ont un intérêt quelconque, direct ou indirect, à ce qu’une décision favorable ou défavorable soit rendue concernant l’évaluation ou la publication d’un manuscrit sont en conflit d’intérêts et ne peuvent participer au processus d’évaluation de ce dernier.

[6] Les examinateurs et les membres du comité de rédaction qui sont ou qui croient être en relation personnelle ou professionnelle avec l’auteur d’un manuscrit sont en conflit d’intérêts et ne peuvent participer au processus d’évaluation de ce dernier. Plus spécifiquement, un conflit d’intérêts à caractère professionnel existe si l’auteur et l’évaluateur (examinateur ou membre du comité de rédaction) sont rattachés au même département universitaire, au même laboratoire ou au même centre de recherche ; ou s’ils ont collaboré au sein de la même équipe de recherche au cours des cinq dernières années. Il y a aussi conflit d’intérêts si l’un a dirigé ou co-dirigé la thèse de l’autre.

(* Cette déclaration déontologique est fortement inspirée de celle adoptée par les Cahiers de géographie du Québec)

Appels à contribution

Appel à contribution ouvert pour le BSGLg n°70 (2018/1) ouvert jusqu'au 1er octobre 2017

Plus d'info