Présentation :

Le Portail de Publication de Périodiques Scientifiques (PoPuPS) est destiné à permettre aux responsables de revues de l'Université de Liège de diffuser aisément et rapidement leurs revues en texte intégral librement accessible. Cette mise en ligne permet une visibilité plus large des recherches à l'échelle internationale et une notoriété accrue des revues. Chaque revue garde la liberté de diffuser en parallèle ses numéros sous forme imprimée. Ce projet se veut donc alternatif et complémentaire par rapport à d'autres initiatives commerciales similaires.

PoPuPS est basé sur le partenariat : le Réseau des Bibliothèques développe la plateforme et intervient comme support pour les responsables des revues. Chacune de celles-ci conserve la responsabilité complète des contenus qu'elle diffuse, garantissant ainsi une totale indépendance éditoriale.

PoPuPS respecte les standards OAI internationaux de diffusion rendant celui-ci interopérable avec des initiatives similaires existant à l'étranger, de manière à lui permettre d'être intégré à un vaste réseau international.

Contexte scientifique :

PoPuPS fait partie de l'arsenal d'initiatives mises en place par le Réseau des Bibliothèques de l'Université de Liège dans le cadre de sa politique de soutien à un accès libre à l'information scientifique (Open Access). Ces initiatives comportent également le projet ORBi, répertoire institutionnel des recherches menées par les scientifiques de l'ULg.

L'objectif de la communauté scientifique n'est en effet pas de garantir des revenus financiers à des éditeurs commerciaux, mais de permettre une diffusion rapide et large des recherches réalisées, tout en conservant le droit des auteurs à être reconnus pour les travaux qu'ils publient.

Les chercheurs ont dès lors à reprendre en main le processus de la publication scientifique en profitant des potentialités qu'offrent les nouvelles technologies. Les bibliothèques ont un rôle important à jouer dans ce nouveau cadre : spécialistes depuis toujours de l'accès à l'information et de ses nouveaux modes, elles ont à mettre leurs compétences au service des communautés scientifiques pour développer et maintenir de nouveaux supports de diffusion et d'accès libres à l'information.