BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576

 

depuis le 01 novembre 2014 :
Visualisation(s): 176 (12 ULg)
Téléchargement(s): 83 (0 ULg)
print          
Jef VANDENBERGHE

From planation surfaces to river valleys

Article Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

L’expression morphologique de l’érosion fluviatile est largement variable dans l’histoire géologique. Ici, trois cas de différentes zones morpho-climatiques sont examinés afin de trouver une évolution temporelle générale ou une similarité spatiale de morphologies spécifiques. Selon la théorie traditionnelle, la dénudation fluviatile se termine par un aplanissement. D’après les processus invoqués il s’agit des pénéplaines, des pédiplaines ou des ‘etchplains’. Celles-ci se sont développées fréquemment et globalement sous des conditions spécifiques. Pourtant, il semble que ce développement se soit terminé en général vers la fin du Tertiaire. Par la suite, l’évolution se caractérise en revanche principalement par une incision fluviatile aboutissant à la formation de vallées encaissées avec plusieurs terrasses étagées. Ce changement s’est produit dès le Pliocène ou début Pléistocène et doit être lié à un soulèvement tectonique dans chacun des trois cas. Cette évolution générale des bassins fluviaux dans les régions étudiées peut être associée à l’influence décroissante de l’altération tropicale pendant différentes périodes dans l’histoire géologique et l’impact morphologique croissant des changements climatiques dès le Mio-Pliocène.

Index de mots-clés : ‘etchplain’, incision, pénéplaine, érosion fluviatile, aplanissement, soulèvement, surface d’érosion

Abstract

The morphological expression of fluvial erosion varies greatly in the geological history. This paper examines, by three typical cases from presently different morpho-climatic zones, whether there is a general temporal evolution and spatial similarity in the specific morphological expressions. In accordance with traditional theory, fluvial denudation ended often by the formation of planated surfaces. According to the specific processes involved those surfaces are defined as peneplains, pediplains or etchplains. They formed frequently in the geological past under specific environmental conditions and have an almost global distribution. However, it looks as if their development terminated towards the end of the Tertiary at most places. Since that time local fluvial incision is much more dominant and expressed as entrenched valleys interrupted by terraces. The latter explicitly established since the Pliocene or beginning Pleistocene. This evolution apparently was due to gradually increasing tectonic uplift in all three cases. Other appearing tendencies in the morphological evolution of the drainage systems in the studied regions are the decreasing influence of tropical weathering at different times in geological history and the increasing morphological impact of climatic changes since the Mio-Pliocene.

Index by keyword : erosion surface, etchplain, fluvial erosion, incision, peneplain, planation, uplift

Pour citer cet article

Jef VANDENBERGHE, «From planation surfaces to river valleys», BSGLg [En ligne], 67 (2016/2) - Dynamique fluviale, URL : http://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=4364.

A propos de : Jef VANDENBERGHE

Vrije Universiteit Amsterdam

De Boelelaan 1085

1081HV Amsterdam

The Netherlands

jef.vandenberghe@vu.nl

Appels à contribution

Appel à contribution ouvert pour le BSGLg n°70 (2018/1) ouvert jusqu'au 1er octobre 2017

Plus d'info