since 01 November 2014 :
View(s): 223 (10 ULiège)
Download(s): 0 (0 ULiège)
print        
Serge Schmitz

Chaire Sporck 2020-2021: Dan van der Horst

(79 (2022/2) - Varia)
Editorial
Open Access

Attached document(s)

original pdf file

Image 100000000000017A000001C61D69A0AB821CCC87.png

1Créée en 1998, la Chaire Sporck permet pour la dix-neuvième fois d’accueillir un éminent collègue étranger pendant une semaine en lui demandant de donner une quinzaine d’heures de cours. En effet, après P. Claval (1998), R. Brunet (1999), F. Durand-Dastès (2000), C. Grataloup (2001), D. Retaillé (2002), J.R. Pitte (2003), A. Bailly (2004), G. Baudelle (2005), T. Barata Salgueiro (2006), J.-B. Racine (2007), L. Carroué (2008), D. Pumain (2009), R. Shearmur (2010), M.-F. Durand (2011), L. Sanders (2013), A. da Cunha (2014), J. Lévy (2017), G. Di Méo (2018) nous avons accueilli en décembre 2020 le Professeur Dan van der Horst, titulaire de la chaire « Energie, Environnement et Société » à l’Université d’Édimbourg. Il a inauguré un nouveau cours « The Territorial dimension of the European Green deal » à destination des étudiants du master en sciences géographiques orientation générale et animé un séminaire doctoral autour des stratégies de publication.

2Suite à des études de géographie à l’Université d’Utrecht (Drs 1994), Dan van der Horst obtient un poste d’assistant en 1996 à l’Université d’Aberdeen où il défend sa thèse de doctorat en 2002. Après des expériences de chercheur sur contrat à l’Université de Southampton, à l’Université du Surrey puis à la « Countryside Agency », il occupe un premier poste académique dès 2004 à l’Université de Birmingham. En 2017, il revient en Ecosse où il est nommé professeur à l’Université d’Édimbourg. Il y crée un nouveau master transdisciplinaire en énergie, société et durabilité qui attire des étudiants des cinq continents. Co-auteur, selon Scopus, de 78 articles dans des revues à comité de lecture, il a collaboré avec pas moins de 156 auteurs à travers le monde et ces travaux sont cités plusieurs milliers de fois.

3Ses recherches se focalisent sur les ressources rares dans les régions fortement peuplées, avec un regard particulier sur les questions de gouvernance de la multifonctionnalité et de la valeur partagée, ainsi que sur les outils, les pratiques et les politiques d’allocation des ressources et de gestion des conflits. Épinglons ses recherches sur les entrepreneurs sociaux dans les énergies renouvelables, sur les controverses à propos de la localisation des nouvelles infrastructures et les paysages énergétiques, sur le lien eau-énergie-alimentation, sur les services écosystémiques et la réduction de la pauvreté pour les petits agriculteurs qui adoptent des cultures énergétiques. Il est aujourd’hui directeur du réseau de recherche britannique sur la transformation de la demande en énergie grâce à l’innovation numérique.

4« En tant que géographe de l’environnement, je m’intéresse aux dilemmes de la gestion de ressources multifonctionnelles mais rares, dans des espaces surpeuplés et contestés, avec des technologies qui ne sont jamais tout à fait adaptées à leur objectif. Située au carrefour énergie-société-écosystèmes, une grande partie de mes recherches examinent comment les instruments (généralement émoussés) des interventions étatiques top-down mettent à nu les disparités géographiques des ressources naturelles, des besoins humains et des structures institutionnelles formelles / informelles. » (Dan van der Horst, traduit de l’anglais)

5D’un point de vue méthodologique, Dan van der Horst combine l’analyse spatiale et l’économie environnementale pour apporter une lecture critique de l’appropriation des ressources débouchant sur des questions éthiques et de responsabilité. C’est donc avec un grand intérêt qu’un vingtaine d’étudiants ont pu écouter son propos et débattre entre eux et avec lui sur des solutions innovantes en matière de gestion de l’énergie dans une perspective géographique.

6Notre Université et le Département de Géographie sont honorés d’avoir pu bénéficier de sa collaboration dans le cadre des cours 2020-2021. Au nom des autorités académiques et plus particulièrement de notre Recteur, le Professeur Pierre Wolpert, nous avons le plaisir de remettre à Dan van der Horst la médaille de l’Université de Liège gravée à son nom et qui restera le témoignage de notre reconnaissance.

To cite this article

Serge Schmitz, «Chaire Sporck 2020-2021: Dan van der Horst», Bulletin de la Société Géographique de Liège [En ligne], 79 (2022/2) - Varia, 359-360 URL : https://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=6994.

Call for papers

Call for papers (vol. 82) open

More info