BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576 2507-0711

 

since 01 November 2014 :
View(s): 85 (8 ULiège)
Download(s): 0 (0 ULiège)
print        
Sébastien DOUTRELOUP & Xavier FETTWEIS

In Memoriam : Michel ERPICUM 24 avril 1952 – 24 juillet 2020

Annonce et actualité
Open Access

Attached document(s)

Version PDF originale

Image 10000201000001D800000228CF49C921C4EBE532.png

Photo : Charline Dubois

1Le décès du Professeur Michel Erpicum nous a tous surpris. À seulement 68 ans, durant un repas entre amis, après une balade en vélo, il est parti subitement, sans souffrance et en pouvant être fier de ce qu'il nous lègue. Et c’est probablement la seule réjouissance que notre communauté universitaire peut avoir car il laisse derrière lui un vide immense dans le cœur de ses étudiants, de ses chercheurs, de ses collègues, de ses amis et de la Société Géographique de Liège qu'il a présidé en 2001-2002 et 2011-2012.

2En 1970, Michel Erpicum faisait ses premiers pas en tant qu’étudiant de la section de Géographie de l’Université de Liège. Dès sa deuxième année de candidature jusqu’à sa dernière année de licence, il a été le seul homme parmi une promotion de femmes. À chaque retrouvaille, il ne manquait jamais une occasion de rappeler publiquement cette charmante compagnie.

3Durant son mémoire de fin d’étude, il a choisi d’étudier la variabilité des précipitations dans l’agglomération liégeoise sous la supervision du Professeur Jean Alexandre, étant ainsi le premier à avoir choisi un sujet en topoclimatologie, une branche de la climatologie qui le tenait fort à cœur. En 1974, Michel Erpicum obtint son diplôme de licence en Sciences Géographiques.

4Une fois son diplôme en poche, grâce à une bourse de doctorat de 3 ans à la Fondation Universitaire Luxembourgeoise (FUL) à Arlon, il poursuit ses recherches en topoclimatologie sur les disparités climatiques qui existent entre vallées et plateaux de la Haute Belgique. Ces années de thèse de doctorat ont cependant été interrompues par son service militaire qu’il a effectué au Wing Météo à Bierset comme aide-prévisionniste. Ce séjour sous les armes lui permettra de conserver toute sa carrière des relations privilégiées avec la Force Aérienne et notamment de pouvoir proposer aux étudiants climatologues un stage de trois semaines au Wing Météo de Beauvechain.

5En 1978, le Professeur Jean Alexandre l’appelle pour devenir son assistant, lui permettant ainsi de prolonger ses recherches doctorales entamées à la FUL et aboutissant à sa défense de thèse à l’Université de Liège en 1984. En 1986, il est nommé Premier Assistant, et en 1990, Chef de Travaux.

6Michel Erpicum s’est également constitué un réseau international de collègues climatologues qui, pour certains, sont devenus de véritables amis. En 1987, il a organisé un colloque à la Station Scientifique des Hautes Fagnes au Mont Rigi, qui fut la pierre fondatrice de ce qui deviendra un an plus tard l’Association Internationale de Climatologie (AIC). Il a présidé cette association de 2006 à 2012 et a accueilli deux fois, en 1995 et 2015, son colloque annuel à l’Université de Liège.

7En 1992, Michel Erpicum hérite des enseignements et de la direction du Laboratoire de Climatologie suite à l’admission à l’éméritat du Professeur Jean Alexandre. Suite à cette succession, il deviendra Chargé de cours à temps partiel et il créera un nouveau cours consacré à la topoclimatologie.

8Enfin, en 2007, il réalisera un projet qu’il avait en tête depuis longtemps : l’ouverture d’un Master dédié à la climatologie. Dans la foulée, il sera promu Chargé de cours à temps plein, puis Professeur en 2011. C’est aussi grâce à l’ouverture de ce nouveau Master qu’il a pu engager Xavier Fettweis qui, d’une part, introduira la modélisation climatique au sein du Laboratoire et qui, d’autre part, lui succédera à la direction de ce dernier en 2017 lors de son admission à l’éméritat, titre honorifique dont il était tout particulièrement fier et qu'il méritait amplement au vu des nombreux services rendus à son Institution

9Tout au long de sa carrière à la FUL et à l’Université de Liège, les travaux de recherches de Michel Erpicum ont principalement porté sur la topoclimatologie. Néanmoins, il a aussi été très actif dans la climatologie appliquée que ce soit au travers de l’étude des bilans hydrologiques de petits bassins versants, de nombreuses conventions de recherche avec la Région Wallonne, notamment pour la thermographie hivernale des routes ou pour l’intégration des énergies renouvelables dépendantes de la météo sur les réseaux électriques, sans compter ses nombreuses expertises climatologiques pour des administrations, des sociétés privées ou même pour des enquêtes judiciaires. Il travailla aussi sur des sujets de climatologie à plus larges échelles que ce soit l’étude du phénomène El Niño, des classifications des types de temps, le suivi satellitaire de la zone de convergence intertropicale ou des cyclones dans les océans Indien et Pacifique.

10Outre la Société Géographique de Liège et l’Association Internationale de Climatologie qu’il a intégré de très longue date, Michel Erpicum a participé à de nombreuses organisations scientifiques nationales et internationales : depuis 1990, il était membre de la Royal Meteorological Society, de 1993 à 1996, il fut membre correspondant de la commission climatologie de l’Union Géographique Internationale ; depuis 2002, il était membre associé du Comité National de Géographie de Belgique et enfin, de 2007 à 2018, il a été membre effectif de l’Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer dans la classe des Sciences naturelles et médicales.

11Depuis son admission à l’éméritat en 2017, au-delà de ses voyages en famille ou entre amis et de ses nombreuses balades à vélo, Michel Erpicum a continué de pratiquer ses deux passions qu’étaient la topoclimatologie et la climatologie appliquée, en travaillant notamment sur le suivi climatologique des vignobles du Pays de Herve et ce jusqu’à quelques jours encore avant son décès.

12Passionné et passionnant, gentil et plein d'humour, juste et à la fois généreux, fêtard et profondément humain, Michel Erpicum était un professeur dévoué à ses étudiants, marié à la climatologie et à son université, toujours prêt à aider, à soutenir et à pousser vers le haut, en toute circonstance, ses collègues et chercheurs. À tous, il manquera terriblement.

13Sébastien DOUTRELOUP et Xavier FETTWEIS

To cite this article

Sébastien DOUTRELOUP & Xavier FETTWEIS, «In Memoriam : Michel ERPICUM 24 avril 1952 – 24 juillet 2020», BSGLg [En ligne], 75 (2020/2) - Varia, URL : https://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=6165.

Call for papers

Call for papers "Miscellaneous" CLOSED

More info