depuis le 01 novembre 2014 :
Visualisation(s): 190 (0 ULiège)
Téléchargement(s): 198 (0 ULiège)
print        
Johanna CALLEBOUT-PLANCKE

Les haies de Jalhay, Sourbrodt et Wirtzfeld (Ardenne nord-orientale, Belgique)
Evolution historique, structure, composition, phytosociologie

(19 (1983/1) - Varia)
Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

RESUME. - Les haies de trois villages ardennais, Jalhay (alt. ca. 375 m), Sourbrodt (575 m) et Wirtzfeld (600 m) ont été analysées de différents points de vue : évolution du réseau (du XVIIIe siècle jusqu'en 1972), structure, composition floristique et appartenance phytosociologique.

L'évolution du réseau montre que les haies se sont d'abord développées dans les zones habitées, puis dans les zones des prairies permanentes, pour atteindre une densité maximale au milieu du XXe siècle.  Jalhay est caractérisé par les haies hautes entourant les habitations et l'importance du houx dans la plupart des haies, Sourbrodt par les haies hautes taillées de hêtre, et Wirtzfeld par les haies complantées cl 'arbres. La richesse floristique est assez peu élevée : de 13 à 21 espèces ligneuses par village, avec un maximum de. 13 espèces par haie. Les haies les plus riches se trouvent le long des chemins anciens. Les haies de Jalhay appartiennent au "Carpino-Prunetum spinosae "(association planitiaire-collinéenne) et celles de Sourbrodt et Wirtzfelcl.

Pour citer cet article

Johanna CALLEBOUT-PLANCKE, «Les haies de Jalhay, Sourbrodt et Wirtzfeld (Ardenne nord-orientale, Belgique)», Bulletin de la Société Géographique de Liège [En ligne], 19 (1983/1) - Varia, URL : https://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=5238.

Appels à contribution

Appel à publications (vol. 83 et 84) ouvert

Plus d'info