ya que 01 noviembre 2014 :
Vista(s): 122 (0 ULiège)
Descargar(s): 43 (0 ULiège)
print        
F. GIROLIMETTO

L'origine des dêpot cénozoiques "Om" et "On"à l'ouest de la Meuse de Dinant.

(18 (1982/1) - Varia)
Article
Open Access

Documento adjunto(s)

Version PDF originale

Résumé

Résumé. - Le plateau calcaire, dégagé par érosion différentielle à l'ouest de la Meuse de Dinant, est parsemé de sédiments tertiaires d'origine marine, remaniés par une paléo-Meuse et piégés dans des poches de dissolution qui ont évolué en lapié couvert. Ces sédiments sont surmontés de dépôts limona-caillouteux amenés par solifluxion au début du Quaternaire. Tous ces phénomènes ont fait l'objet de plusieurs études contradictoires ; la présente apporte ses solutions, notamment par des analyses morphoscopiques et exoscopiques de grains de sable, et les englobe dans un essai de reconstitution de l'évolution paléogéographique de la région au Néogène et au début du Quaternaire.


1L'origine des dépôts cénozoïques « Om » et « On » à l'ouest de la Meuse de Dinant

Para citar este artículo

F. GIROLIMETTO, «L'origine des dêpot cénozoiques "Om" et "On"à l'ouest de la Meuse de Dinant.», Bulletin de la Société Géographique de Liège [En ligne], 18 (1982/1) - Varia, URL : https://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=5210.

Llamar por papeles

Appel à publications (vol. 83 et 84) ouvert

Más información