BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576 2507-0711

 

ya que 01 noviembre 2014 :
Vista(s): 251 (7 ULiège)
Descargar(s): 683 (6 ULiège)
print        
Léonard SITOU & Jean TCHICAYA

L'érosion en cirques dans la région côtière du Congo

Article
Open Access

Documento adjunto(s)

Version PDF originale

Résumé

Plusieurs observations de terrain et analyses de sédiments permettent aujourd'hui de rapporter la formation des cirques d'érosion, dans la région côtière du Congo, à la fin du Quaternaire. L'écoulement des eaux à la surface est l'agent principal de la formation de ces excavations. Leur évolution actuelle se fait par affaissements successifs et par érosion régressive. La circulation de l'eau est favorisée par plusieurs variables, parmi lesquelles le faible recouvrement du sol par la végétation, dont le travail de l'homme est partiellement responsable.

Abstract

Several field works and sedimentary analyses in the coastal area of the Congo reveal that its amphitheatres ("cirques d'érosion") date back to the end of the Quaternary. Surface run-off is the main erosion process which produces these cirques. Nowadays they are changing because of collapses and backward erosion. Water run-off is controlled by several parameters, including poor vegetation cover for which human action has some liability.

Para citar este artículo

Léonard SITOU & Jean TCHICAYA, «L'érosion en cirques dans la région côtière du Congo», BSGLg [En ligne], 27 (1991/1) - Afrique centrale, URL : https://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=3615.

Acerca de: Léonard SITOU

Département de Géographie

Université de Brazzaville

BRAZZAVILLE (Congo)

Acerca de: Jean TCHICAYA

Laboratoire de Photogrammétrie et de Télédétection du Centre de Recherches géographiques et de Production cartographique

BRAZZAVILLE (Congo)

Llamar por papeles

Appel à contributions « Varia » FERMÉ

Más información