BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576 2507-0711

 

ya que 01 noviembre 2014 :
Vista(s): 988 (19 ULiège)
Descargar(s): 949 (7 ULiège)
print        
Sylvie MERSCH-VAN TURENHOUDT

Comment mettre en oeuvre une pédagogie différenciée dans une classe de trente élèves ? Pour intéresser chaque participant au cours de géographie

Article
Open Access

Documento adjunto(s)

Version PDF originale

Résumé

Cet article propose  une gestion d'une pédagogie différenciée;  ce n'est ni une étude de pédagogie théorique, ni une simple méthode mais  une réflexion didactique axée sur l'apprenant qui permet à chacun de travailler selon ses capacités, à son rythme, et de devenir acteur de sa formation par la géographie. Tout d'abord, pour motiver l'apprenant, nous proposons de faire émerger ses représentations, en lui demandant de noter ses perceptions et ses questions-problèmes après une première approche libre et silencieuse d'un document (par exemple, une vision de diapositives). Pour le structurer, pour qu'il organise son regard géographique et  se ferme par la démarche scientifique à l'esprit d'analyse, de synthèse et de critique,  il recherchera des hypothèses de réponses à ses questions et il vérifiera leur validité par l'analyse de documents variés suivant des  techniques rigoureuses et en y injectant des  concepts précis. Cette recherche s'effectue parallèlement à celle du groupe classe dirigée par le professeur. Elles aboutissent à des synthèses systémiques.  Finalement, pour évaluer  la capacité de l'apprenant à réaliser une démarche géographique, le professeur demande, outre cette recherche,  un transfert par un travail personnel sur un autre sujet.

Index de mots-clés : didactique, évaluation formative, formation, motivation, pédagogie différenciée, représentation, structuration, synthèse systémique, technique d'analyse, transfert

Abstract

What is being proposed is neither a theoretical book of pedagogy nor a straight forward teaching method. It is a very functional way in which we may make our pupils real actors in their own training and education, using here an approach through Geography. First of all, we have to motivate them.To do so, I suggest to let them express their mental background, what I call : the emergence of thèir representations. For instance, after a quiet perusal of selected materials (for example, the silent vision of slides) on the subject which has to be learned (Russia for instance), each pupil has to write out a problem which he has with the subject, after this first perception. Then he constructs personal hypotheses which attempt to answer his problem. At the same time, the class will analyse together further documents in order to solve a problem chosen, either by the class as a whole, or by the teacher. After this, each pupil will try to verify the hypothesis of his problem. In order to achieve this verification,we have to "structure" every pupil. For this, he will elaborate at first with the teacher, then on his own, technical ways of analysis and synthesis rigorously and learn how to use basic references (concepts) efficiently. Finally, in order to evaluate, the process, each pupil will be required to demonstrate his ability to use the acquired technique and references, on his own and with efficiency, to new cases, either given by the teacher, or chosen by the pupil for that purpose : the pupil is used to doing transfers.

Index by keyword : didactics, differentiated pedagogy, education, to evaluate, to motivate, to structure, training

Para citar este artículo

Sylvie MERSCH-VAN TURENHOUDT, «Comment mettre en oeuvre une pédagogie différenciée dans une classe de trente élèves ? Pour intéresser chaque participant au cours de géographie», BSGLg [En ligne], 28 (1993/1) - Didactique de la géographie, URL : https://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=3484.

Llamar por papeles

Appel à contributions « Varia » FERMÉ

Más información