since 05 February 2011 :
View(s): 45 (3 ULiège)
Download(s): 83 (4 ULiège)
print        
Pierre Évrard

La minéralisation de Vedrin

(Volume 66 (1942-1943) — Mémoires)
Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

L’auteur donne tout d’abord une brève introduction historique.

Il décrit ensuite la tectonique du gîte de Vedrin situé dans le Calcaire carbonifère du bord nord du bassin de Namur. Cette partie du synclinorium est affectée par deux types de failles radiales respectivement de direction N-40°-O et N-40°-E.

L’étude pétrographique des roches des épontes montre qu’une imprégnation (remplissage de vides) existe dans les roches dolomitiques et non dans les roches calcaires. Le remplissage des fractures ouvertes, marqué par le zonage des sulfures en bandes parallèles, est le caractère essentiel de cette minéralisation.

L’examen en sections polies précise les structures qui résultent d’encroûtements successifs ainsi que de dépôts simultanés en des endroits contigus. Les phénomènes de substitution entre sulfures sont d’une importance très secondaire.

Les alternances dans le dépôt sont la conséquence de l’évolution physico-chimique de la solution minéralisatrice et d’apports fréquents qui modifient les équilibres.

Le gisement est dû à une longue période de minéralisation interrompue par des réouvertures des failles. Il appartient à la classe des gîtes téléthermaux qui se forment à faible profondeur, à basse température, loin du magma générateur.

To cite this article

Pierre Évrard, «La minéralisation de Vedrin», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 66 (1942-1943), Mémoires, M181-M204 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=6809.

About: Pierre Évrard

Assistant de Géologie, Université de Liège, Liège, Belgique.