since 05 February 2011 :
View(s): 120 (6 ULiège)
Download(s): 42 (4 ULiège)
print        
Julien Fraipont

Contribution à l’étude de la faune du Calcaire carbonifère de Belgique. I. Echinodermes du Marbre noir de Dinant (Viséen inférieur, V1a)

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Le présent travail a pour objet de faire connaître la faune des échinodermes du marbre noir de Denée, provenant des récoltes de M. G. Soreil et de dom Grégoire Fournier, qui m'en ont confié l'étude, ce dont je les remercie bien affectueusement.

Cette faune est surtout riche en exemplaires de paléchinides. La plupart des échantillons, comme tous les fossiles du marbre noir, sont frustes, souvent réduits à l'état d'empreintes, fréquemment écrasés et déformés. Quand il s'agit de mollusques ou de brachiopodes, il est relativement facile de les identifier aux formes abondantes et bien conservées d'autres gisements de même âge et, partant, leur détermination spécifique n'offre pas trop de difficultés.

Il n'en est pas de même pour les échinodermes, toujours rares en Belgique. S'il est facile de reconnaître, parmi les fossiles du marbre noir, que telle forme est un crinoïde, telle autre un astéroïde, telle autre encore un paléchinide, il devient fort délicat de pousser la détermination plus loin, à cause de la défectuosité de conservation des parties servant à cette détermination.

Les étoiles de mer et les oursins paléozoïques ne présentent guère des caractères aussi nettement définis que leurs représentants secondaires et tertiaires ; ce sont, bien souvent, des types « collectifs » qu'on ne sait où caser. C'est là la raison qui a entraîné les paléontologistes à multiplier les ordres, les familles et les genres de ces formes primaires. C'est aussi une difficulté nouvelle, s'ajoutant aux autres, pour la détermination  de ces fossiles.

J'ai longtemps hésité à faire paraître ce travail ; d'autre part, il était d'un haut intérêt paléontologique de faire connaître ces précieux restes, quelque défectueux qu'ils soient au point de vue de la systématique. Je me suis donc décidé à faire reproduire, par la photographie, les plus beaux spécimens. Je remercie mon collègue et ami, M. le professeur Kemna, de Liége, qui a bien voulu se charger de faire les clichés. Il a fallu toute sa science de technicien en photographie, pour mener cette tâche à bien.

To cite this article

Julien Fraipont, «Contribution à l’étude de la faune du Calcaire carbonifère de Belgique. I. Echinodermes du Marbre noir de Dinant (Viséen inférieur, V1a)», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Mémoires in-4°, Tome 2 (1904 - 1910), Fasciule 1, 3 - 20 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=6246.

About: Julien Fraipont

Professeur à l’Université de Liége