since 05 February 2011 :
View(s): 64 (3 ULiège)
Download(s): 286 (1 ULiège)
print        
Bernard Clercx

Le gisement de fer de Rougé (Loire Atlantique)
The iron deposit at Rougé (Loire Atlantique)

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Le gisement de fer de Rougé est constitué par une accumulation superficielle de limonite épaisse au maximum d'une dizaine de mètres. Il recouvre un substratum fait de schistes et grès ordoviciens, dans lesquels sont interstratifiés des couches de minerai de fer.

Ces dernières ont été considérées comme la source du fer contenu dans le gisement limonitique. Mais on montre que cette hypothèse n'est pas en accord avec la répartition géographique de la minéralisation.

Le minerai de Rougé et des gisements voisins est constitué en surface de nodules de goethite dans une matrice argileuse ou sableuse. En profondeur les nodules augmentent de taille et passent à des blocs allongés dans une direction subhorizontale. En dessous encore, on trouve le substratum plus ou moins altéré, avec la goethite remplissant les fissures.

La zone des nodules, qui à elle seule n'est pas exploitable, possède une grande extension géographique. La zone des blocs est d'extension beaucoup plus restreinte.

Le gisement de Rougé est attribué à des phénomènes de latérisation impliquant une accumulation absolue du fer aussi bien qu'une accumulation relative.

Abstract

The iron deposit at Rougé is made of a superficial layer of limonite whose thickness reaches about ten meters. The bedrock is made of schists and sandstones belonging to the Ordovician system; these contain beds of sedimentary iron ore.

The latter was formerly considered the source of the iron contained in the superficial limonite layer. But it is shown that this hypothesis is not in agreement with the geographic distribution of the limonite ore bodies.

The iron ore of Rougé and nearby deposits consists at the top of goethite nodules in a clayey or sandy matrix. In depth the size of these nodules increase until they give way to elongated blocks, lying more or less horizontally. Below these blocks, the bedrock is found, more or less weathered, with goethite filling the fissures.

The upper zone, with nodules, is extensive but never minable. The middle zone is much more narrowly localized.

The Rougé deposit is due to some kind of lateritic alteration, the concentration being due in part to removal of elements other than iron, and in part to supply of iron from some external source.

To cite this article

Bernard Clercx, «Le gisement de fer de Rougé (Loire Atlantique)», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 93 (1970), Fascicule 2, 317 - 330 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=6240.

About: Bernard Clercx

En Féronstrée 2, 4000 Liège, Belgique.