since 05 February 2011 :
View(s): 93 (1 ULiège)
Download(s): 114 (2 ULiège)
print        
Jean-Jacques Guillou

Quelques régularités dans la distribution de minéralisations sulfurées (en particulier en antimoine) dans les niveaux carbonatés du Paléozoïque inférieur du géosynclinal asturien

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

La poursuite de l'étude des minéralisations, essentiellement liées aux strates, du Cambro-Silurien d'Espagne conduit l'auteur à analyser la Province de Galice. L'évolution de la partie occidentale du géosynclinal Asturien est marquée par trois épisodes sédimentaires carbonatés : tous trois sont minéralisés.

Au Cambrien Inférieur des concentrations antimonifères peuvent être rapportées au type « Charmes » (Ardèche) (Samama, 1970) : il s'agit d'imprégnations stratiformes localisées au contact supérieur des calcaires géorgien de Candana avec des schistes sus-jacents. L'origine syn-sédimentaire de ces concentrations est avancée par analogie au modèle ardéchois.

Au Géorgien Supérieur, les concentrations polymétalliques (Pb, Zn, Cu, Sb, Hg) se développent en association avec des accidents siliceux liés à des structures chenalisantes. Les minéralisations syn-sédimentaires se situent à la fin d'épisodes carbonatés, à proximité de cordillères émergées.

Enfin des indices antimonifères se distribuent au toit des lentilles carbonatées de l'Ashgill. Indéniablement syn-sédimentaires, ces minéralisations correspondent dans le temps à un volcanisme rhyolitique et albitophyrique dont l'incidence   génétique  est examinée.

En conclusion l'auteur tente de dégager les raisons de la permanence métallogénique de cette province cambro-silurienne de Galice.

Abstract

Pursuing his study of the stratabound deposits of the Spanish Cambro-Silurian, the author analyses the province of Galicia. During the evolution of the western part of the Asturian geosyncline there were three episodes of carbonate sedimentation. In each case there is an associated mineralisation.

In the Lower Cambrian there are antimony concentrations which can be referred to the « Charmes » model (Ardèche, France; Samama 1970). They are stratiform impregnations localised at the contact of the Candana, Georgian limestones and the overlying shales. By analogy with the « Charmes » model, a syngenetic origin is proposed.

In the Upper Georgian polymetallic concentrations (Pb, Zn, Cu, Sb, Hg) are associated with siliceous lenses related to channel structures. These syngenetic mineral deposits are situated at the top of carbonate sequences, close to emerged cordilleras.

Thirdly, antimony occurs in the roofs of Ashgillian carbonate lenses. Undeniably syn-sedimentary, this mineralisation corresponds in time to a rhyolitic and albitophyric volcanism whose genetic influence is discussed.

In conclusion, the author tries to bring out the reasons for the metallogenic permanence of the Gallician Cambro-Silurian province.

To cite this article

Jean-Jacques Guillou, «Quelques régularités dans la distribution de minéralisations sulfurées (en particulier en antimoine) dans les niveaux carbonatés du Paléozoïque inférieur du géosynclinal asturien», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 94 (1971), Fascicule 1, 21 - 37 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=5955.

About: Jean-Jacques Guillou

Université de Nancy, Ecole Nationale Supérieure de Géologie Appliquée et de Prospection Minière, B.P. n° 452, Nancy (Meurthe-et-Moselle), France.