since 05 February 2011 :
View(s): 59 (2 ULiège)
Download(s): 26 (2 ULiège)
print        
Paul Antun

Sur la structure globulitique d'une pyrite sédimentaire du Cambrien de Rochelinval (Massif de Stavelot)

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Un banc pyriteux, interstratifié dans une série de phyllades noirs à intercalations de bancs de quartzite d'âge revinien inférieur, affleure dans une tranchée du chemin de fer Luxembourg-Liège à hauteur de Rochelinval où il a été découvert par M. R. Anthoine. Ce banc présente les particularités structurales suivantes : 1° La pyrite y forme des globules de taille assez uniforme, de 250 microns en moyenne. 2° Ces globules sont des superstructures constituées elles-mêmes par un assemblage de globules plus petits, de 10 à 50 microns de diamètre. 3° Ces globules élémentaires sont constitués par un assemblage de petits cristaux de pyrite auxquels se sont fréquemment substitués des silicates. 4° Dans chaque superglobule ou colonie, le diamètre des globules élémentaires reste sensiblement constant, petit, moyen ou grand. 5° Des colonies cassées et les détails de la stratification montrent que l'accumulation pyriteuse résulte de phénomènes de concentration mécaniques, contemporains du dépôt. L'origine des structures est brièvement discutée. 6° Une partie de la pyrite sédimentaire a recristallisé en engendrant des cubes porphyroblastiques à inclusions de chalcopyrite et de pyrrhotine.

Abstract

A pyritic bed, interstratified with Revinian black phyllites and quartzites, outcrops in the Luxembourg-Liège railway cutting at Rochelinval where it was discovered by Mr. R. Anthoine. The bed has the following characteristics:

1. The pyrite forms globules of approximately uniform size, about 250 microns on average.

2. These globules are aggregates, and are themselves formed of smaller globules from 10 to 50 microns in diameter.

3. These constituent globules are formed from an assemblage of small pyrite crystals which are often replaced by silicates.

4. In each “super-globule” or “colony” the diameter of the constituent globules is roughly constant, whether small, medium or large.

5. Broken colonies, together with the detailed features of the stratification, show that the pyritic accumulation resulted from mechanical concentration contemporaneous with the deposition of the sediments. The origin of the structures is briefly discussed.

6. Part of the sedimentary pyrite has recrystallised and given rise to porphyroblastic cubes with inclusions of chalcopyrite and pyrrhotite.

To cite this article

Paul Antun, «Sur la structure globulitique d'une pyrite sédimentaire du Cambrien de Rochelinval (Massif de Stavelot)», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 96 (1973), Fascicule 2, 403 - 412 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=5881.

About: Paul Antun

Faculté Polytechnique de l'Université Nationale du Zaïre, B.P. 1825, Lubumbashi, Zaïre.