since 05 February 2011 :
View(s): 102 (9 ULiège)
Download(s): 572 (8 ULiège)
print        
Henri Pirlet

La « Grande Brèche » viséenne est un olisthostrome : son rôle dans la constitution du Géosynclinal varisque en Belgique

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

La « Grande brèche » du Viséen supérieur, dite « V3a » du synclinorium de Dinant et de Landelies est en général interstratifiée dans la partie supérieure du Calcaire carbonifère. Jusqu'à présent, elle était considérée comme sédimentaire.

La brèche qui est oblique par rapport à certains niveaux stratigraphiques, érode son mur et son toit et permet localement la répétition de certains niveaux stratigraphiques. Elle contient des blocs qui proviennent du Tournaisien, du Viséen et même de la partie tout à fait supérieure du Viséen supérieur ainsi que du Namurien. La brèche, qui n'a aucune matrice sédimentaire, est d'origine dynamique et constitue un olisthostrome. Le « lambeau de recouvrement » de Viséen supérieur-Namurien qui repose sur la brèche constitue un vaste olistholithe d'origine méridionale qui a glissé sur la brèche.

Cette brèche dynamique, qui est plissée par la phase asturienne, date d'une époque post-namurienne et antérieure à la phase principale du plissement varisque en Belgique.

Abstract

The « Grande Brèche » of the Upper Visean, the so-called « V3a » of Landelies and the Dinant synclinorium, is in general interstratified in the upper part of the Carboniferous Limestone. Until now the breccia has been regarded as sedimentary.

The breccia, which is oblique with respect to certain stratigraphic levels, has erosive contacts with both its floor and its roof, and appears to be the cause of local repetition of some stratigraphic horizons. It contains blocks dated as Tournaisian, Visean (even the extreme upper part of the Upper Visean) as well as Namurian. The breccia, which has no sedimentary matrix, is dynamic in origin and constitutes an olisthostrome. The « thrust-sheet » which overlies it is an enormous olistolith, derived from the south, which slid over the breccia.

This dynamic breccia, which was folded during the Asturian phase, was emplaced after the Namurian but before the principal Variscan fold phase in Belgium.

To cite this article

Henri Pirlet, «La « Grande Brèche » viséenne est un olisthostrome : son rôle dans la constitution du Géosynclinal varisque en Belgique», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 95 (1972), Fascicule 1, 53 - 134 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=5681.

About: Henri Pirlet

Laboratoire de Géologie de l'Université de Liège, 7, place du Vingt-Août, 4000 Liège, Belgique.