since 05 February 2011 :
View(s): 79 (10 ULiège)
Download(s): 434 (5 ULiège)
print        
Jean Michot

Anorthosite et recherche pluridisciplinaire

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

L'auteur, au terme de son mandat de Président de la Société Géologique de Belgique, analyse tout d'abord le rôle que devrait jouer actuellement la Société Géologique dans l'impulsion à donner aux recherches concernant les Sciences de la Terre. Il souligne l'action que la Société a toujours menée quant à la diffusion des résultats des recherches effectuées par ses membres dans ce domaine et insiste sur le fait qu'elle devrait se compléter par celle, tout aussi importante, qui concerne la diffusion de l'ensemble des informations indispensables à la réalisation de programmes de recherche intégrés.

Il développe ensuite l'une des questions intéressant les Sciences de la Terre, où les progrès récents des connaissances sont l'illustration des efforts entrepris au niveau de la recherche pluridisciplinaire : la genèse des roches anorthositiques dans le cadre de l'édification de l'infrastructure des masses continentales.

Remise à l'ordre du jour grâce aux observations réalisées sur les échantillons du sol lunaire et aux recherches liées entre autres à l'expansion du fond des océans et à la dérive continentale interprétées dans le cadre de la théorie récente de la tectonique des plaques, la question de l'origine des masses anorthositiques est l'objet d'une étude de plus en plus poussée. Les caractéristiques générales qui définissent les grands massifs anorthositiques sont énumérées, permettant ainsi d'en saisir les différents points de similitude. Le style et les modes d'association des roches de la suite anorthosite-charnockite qui composent ces massifs sont ensuite exposés et amènent à proposer parmi les différentes hypothèses explicitant leur genèse, celles qui correspondent le mieux aux observations réalisées : (1) la cristallisation fractionnée permettant l'individualisation première des cristaux de plagioclase à partir d'un magma de composition particulière, ou (2) l'anatexie de certaines roches aboutissant, lors de l'expulsion du mobilisat, à la concentration du résidu plagioclasique.

Ces deux hypothèses génétiques, qui intègrent les trois éléments fondamentaux du problème : nature du magma parental, différenciation en première phase des plagioclases et style d'association de l'ensemble anorthosite-norite avec les produits les plus acides charnockitiques, sont discutées à la lumière des résultats de la pétrologie expérimentale, de la géochimie des éléments en traces et de la géochimie isotopique.

Abstract

In his Address on completing his term as President of the Geological Society of Belgium, the author first emphasises the part which should be played today by the Society in stimulating research in the Earth Sciences. He notes that the Society has always extensively published the results of its members' scientific work and suggests that it should now also aim at helping in the diffusion of comprehensive information essential to the development of integrated research programmes.

He then develops one of the numerous subjects concerning the Earth Sciences where recent advances in knowledge clearly confirm the value of multidisciplinary research, namely: the genesis of anorthositic rocks in the context of the building-up of the continental masses. Interest in the problem of the origin of anorthositic bodies has been reawakened by recent observations of lunar samples, and by research on ocean-floor spreading and continental drift.

The author describes the general features of the great anorthositic bodies, and stresses the similarities which exist between them. The types of rock-association of the anorthosite-charnockite suite constituting these bodies are then detailed. From among the different hypotheses which have been advanced to explain their formation two are selected as providing the best fit with the observations : (1) fractional crystallisation and development of plagioclase crystals as the first solid phase from a magma of distinct composition, or (2) melting of rocks producing, together with a mobile component, a concentration of residual plagioclase.

These two hypotheses, which take into account the three fundamental elements of the problem:

— nature of parent magma,

— early differentiation of plagioclase crystals, and

— kinds of association of the anorthositic-norite rocks with the more acid charnockitic products

are discussed in the light of the results of researches in experimental petrology, trace elements and isotope geochemistry.

To cite this article

Jean Michot, «Anorthosite et recherche pluridisciplinaire», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 95 (1972), Fascicule 1, 5 - 43 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=5677.

About: Jean Michot

Université Libre de Bruxelles, Laboratoire de Minéralogie et de Pétrologie, Avenue F. D. Roosevelt, 50, B-1050 Bruxelles, Belgique.