since 05 February 2011 :
View(s): 104 (0 ULiège)
Download(s): 138 (0 ULiège)
print        
Jean-Marie Charlet, Christian Dupuis & Yves Quinif

Mise en évidence par la thermoluminescence (TL) des sables landéniens d'anomalies radiométriques nouvelles dans la coupe du canal de Blaton

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

L'application de la thermoluminescence à la prospection des gisements d'uranium fut testée en partant de l'anomalie repérée dans la région de Blaton près de Mons (Belgique). Une coupe géologique le long du chemin de halage du canal Nimy-Blaton et à travers la colline "Mont des Groseilliers" montre les formations du Viséen-Namurien (calcaires, schistes noirs, silicites avec un banc radioactif) recouvertes par les sables du Landénien. Plusieurs anomalies radiométriques nouvelles ont été découvertes par l'étude de la TL des sables tertiaires. L'une est localisée dans un conglomérat cénomanien en paléochenal, les autres dans les schistes noirs du Viséen soit en lentille, soit en gisement d'interprétation plus difficile. Toutes ces anomalies sont faibles (eU : 100 ppm au plus) mais les sables de recouvrement sont peu épais (5-10 m). Les intensités de TL atteignent 1,5-2 fois la valeur moyenne régionale. Certaines difficultés rencontrées dans l'interprétation des émissions TL sont discutées (plusieurs minéraux thermoluminescents : quartz, feldspaths; influence des failles sur la migration du radon ...).

A partir de ces résultats, il apparaît que la thermoluminescence pourrait être utilisée dans la prospection des gisements d'uranium enfouis à trop grande profondeur pour être détectés par les méthodes scintillométriques classiques.

Abstract

A preliminary study about thermoluminescence in uranium prospecting is carried out on the "Blaton" anomaly near Mons (Belgium). A geological section along the tow path of the Nimy-Blaton canal and through the hill "Mont des Groseilliers" show Viséan-Namurian strata (limestones, black shales and cherts with a radioactive bed) covered by "Tertiary" sands. Several new anomalies have been detected by a TL study from sands of this hill. One is located in a Cenomanian conglomerate of palaeochannel shape, others in Viséan black shales which seem to be lensing. All the anomalies are low (eU: 100 ppm at most) but the underlying sands are not very thick (5-10 m). TL intensities are x 1.5-2 TL background. Some difficulties in the TL-emission interpretation are discussed (several TL minerals: quartz, feldspars; migration of radon along faults, etc.).

From these results it appears that TL could be used for the exploration of uranium mineralization buried at too great a depth to be detected by scintillometer techniques.

To cite this article

Jean-Marie Charlet, Christian Dupuis & Yves Quinif, «Mise en évidence par la thermoluminescence (TL) des sables landéniens d'anomalies radiométriques nouvelles dans la coupe du canal de Blaton», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 101 (1978), Volume complet, 337 - 349 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=4517.

About: Jean-Marie Charlet

Faculté polytechnique de Mons, 9, rue de Houdain, B-7000 Mons.

About: Christian Dupuis

Faculté polytechnique de Mons, 9, rue de Houdain, B-7000 Mons.

About: Yves Quinif

Faculté polytechnique de Mons, 9, rue de Houdain, B-7000 Mons.