depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 187 (8 ULiège)
Téléchargement(s): 287 (10 ULiège)
print        
Jacques Soyer

Les sables tertiaires de l'Entre-Sambre-et-Meuse condrusien

Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Annexes

Résumé

L'Entre-Sambre-et-Meuse condrusien possède des sables qui peuvent être groupés en 6 provinces sédimentaires, sur base de critères minéralogiques et granulométriques. On distingue principalement :

-   les sables marins de Nalinnes, glauconieux, feldspathiques, avec 15 à 40 % de paramétamorphiques, dont 12 ± 5 % de staurotide dans le cortège des minéraux lourds et, parmi les phyllosilicates, 70 à 90 % de montmorillonite et pas de kaolinite ;

-   les sables marins d'Oret, non glauconieux, pas ou très peu feldspathiques, avec 15 à 45 % de paramétamorphiques, dont 18 ± 6 % de disthène, et 80 à 100 % de kaolinite;

-   les sables fluviatiles de Bioul, pas ou très peu feldspathiques, très riches en ubiquistes (79 à 95 %) avec illite et/ou kaolinite dominante.

A Oret, des arguments micropaléontologiques semblent indiquer que la dernière transgression marine importante sur la région s'est effectuée à l'Oligocène inférieur.

Du matériel ligniteux de Bioul et de Waulsort a livré une flore qui, selon M. SCHULER et C. SITTLER, se rattacherait respectivement au Miocène inférieur et au Mio-Pliocène.

Abstract

The sands of the Entre-Sambre-et-Meuse can be divided into 6 sedimentary provinces on the basis of the mineralogy and the granulometry. Most important are:

-   the glauconitic and felspathic marine sands of Nalinnes, which have 15 to 40 % of heavy minerals of metamorphic origin (with 12 ± 5 % staurolite); in the clay fraction, one finds 70 to 90 % montmorillonite but no kaolinite.

-   the non-glauconitic, very slightly or non-felspathic marine sands of Oret, with 15 to 45 % parametamorphic heavy minerals (18 ± 6 % kyanite); the clay fraction contains 80 to 100 % of kaolinite.

-   the slightly felspathic or non-felspathic fluviatile sands of Bioul, which are very rich in the common heavy minerals (75 to 95 %) and with illite and/or kaolinite dominant among the clay minerals.

The micropalaeontological evidence at Oret seems to indicate that the latest important marine transgression across the region took place in the Lower Oligocene.

The lignitic material from Bioul and Waulsort has yielded a flora which SITTLER and SCHULER regard, respectively, as Lower Miocene and Mio-Pliocene.

Pour citer cet article

Jacques Soyer, «Les sables tertiaires de l'Entre-Sambre-et-Meuse condrusien», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 101 (1978), Volume complet, 93 - 100 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=4440.

A propos de : Jacques Soyer

Département de Géographie, Université Nationale du Zaïre, B.P. 1825, Lubumbashi, Zaïre.