sinds 05 februari 2011 :
Weergave(s): 274 (7 ULiège)
Download(s): 81 (4 ULiège)
print        
Luc André, S. Deutsch & Jean Michot

Données géochronologiques concernant le développement tectono-métamorphique du segment calédonien brabançon

Article
Open Access

Documenten bij dit artikel

Version PDF originale

Bijlagen

Résumé

Trois isochrones Rb-Sr ont été obtenues sur les roches totales de matériaux volcaniques du Massif du Brabant (Belgique), l'une de 384 ± 20 M.A. sur les ignimbrites de Deerlijk, les deux autres de 376 ± 24 M.A. et de 404 ± 19 M.A. sur les brèches méta-andésitiques d'Izegem. Trop jeunes en comparaison de l'âge stratigraphique probable de ces unités volcaniques, ces valeurs résultent de réhomogénéisations isotopiques causées par le léger métamorphisme lié à la phase gedinnienne du plissement calédonien. L'âge de cette dernière est considéré comme compris dans l'intervalle de temps entre 385 M.A. et 400 M.A. On confirme par ailleurs que la méthode Rb-Sr sur roches totales, appliquée à des pyroclastites, constitue un moyen efficace pour la datation des phases métamorphiques de très faible degré.

Une étude pétrographique des roches à biotites d'Opprebais montre qu'elles ont subi trois phases de recristallisation métamorphique, les deux dernières étant certainement syntectoniques. L'âge (Rb-Sr) de 401 ± 13 M.A., déterminé sur ces biotites (J. Michot et al., 1973), représente un événement tardi-métamorphique associé à la formation d'un clivage de crénulation et est attribué à la phase gedinnienne du plissement calédonien. La datation de 450 ± 21 M.A. (Rb-Sr sur roches totales, J. Michot, 1976) est ré-interprétée comme l'âge du développement de la schistosité du flux.

Abstract

Three Rb-Sr whole rock isochrones have been obtained from volcanic rocks of the Brabant Massif (Belgique), viz 384 ± 20 M.Y. for ignimbrites from Deerlijk and 376 ± 24 M.Y. and 404 ± 19 M.Y. respectively for meta-andesite breccias from Izegem. These ages appear to be too young with regard to the stratigraphic position of these rocks. This is probably due to an isotopic resetting event caused by the slight metamorphism associated with the Gedinnian Caledonian fold movements, the age of which is considered to lie between 385 M.Y. and 400 M.Y. The present study confirms that the whole rock Rb-Sr method, as applied to pyroclastics, is an appropriate tool for dating very low-grade metamorphic events.

A petrographical study of the Opprebais biotiteschists shows that these rocks have been affected by three phases of recristallization, the last two of which are certainly syntectonic. The 401 ± 13 M.Y. biotite age (Rb-Sr, J. Michot et al., 1973) represents a late metamorphic event associated with a crenulation cleavage and is attributed to the Gedinnian event of the Caledonian folding. The Rb-Sr whole rock age of 450 ± 21 M.Y. (J. Michot, 1976) is reinterpretated here as the time of the flow cleavage development.

Om dit artikel te citeren:

Luc André, S. Deutsch & Jean Michot, «Données géochronologiques concernant le développement tectono-métamorphique du segment calédonien brabançon», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 104 (1981), Fascicule 2, 241 - 253 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=4140.

Over : Luc André

Laboratoires Associés de Géologie-Pétrologie - Université Libre de Bruxelles, Avenue F.D. Roosevelt, 50 - 1050 Bruxelles.

Over : S. Deutsch

Laboratoires Associés de Géologie-Pétrologie - Université Libre de Bruxelles, Avenue F.D. Roosevelt, 50 - 1050 Bruxelles.

Over : Jean Michot

Laboratoires Associés de Géologie-Pétrologie - Université Libre de Bruxelles, Avenue F.D. Roosevelt, 50 - 1050 Bruxelles.