since 05 February 2011 :
View(s): 113 (2 ULiège)
Download(s): 135 (1 ULiège)
print        
Adolf Watznauer

Granulit und granulitfacies

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

L'auteur procède à une analyse des notions de « granulite » et de « faciès granulitique » ; il se préoccupe d'élargir la notion de « granulite » en la rattachant à celle d'une famille de roches, constituant un corps géologique défini. Dans cette optique, par analogie avec les roches granitoïdes, il propose le terme de « roches granulitoïdes » pour désigner un ensemble de roches, qui peuvent différer entre elles, mais qui sont associées dans l'écorce terrestre où elles forment une entité propre.

Ces granulitoïdes sont des roches métamorphiques qui présentent les caractères suivants. Leur matrice est formée d'une mosaïque feldspathique à grain fin, blastomylonitique ou granoblastique, et de quartz. Le quartz présente la forme soit de disques, auquel cas la roche a un débit massif, soit de lamelles, auquel cas la roche a un débit plaqueté ou schisteux. Les roches sans quartz ou à quartz en grains sont qualifiées de « granoblastiques » ; elles présentent souvent une texture ocellée. Les minéraux et associations de minéraux des granulitoïdes indiquent des conditions de formation de haute température et de haute pression. Le feldspath alcalin est le plus souvent perthitique et peut atteindre la composition d'une mésoperthite. Le plagioclase est généralement acide et souvent antiperthitique. Le grenat Fe-Mg peut renfermer une certaine quantité de pyrope et de grossulaire ; la teneur en grossulaire est la plus élevée lorsqu'il existe un clinopyroxène. Le rapport molaire MgO/FeO peut atteindre 1. Il existe de l'orthopyroxène et du clinopyroxène. L'orthopyroxène est d'ordinaire un hypersthène pouvant tenir jusqu'à 10 % A12O3. Le clinopyroxène est un diopside-hédenbergite vert pâle renfermant Na, FeIII et Al. Le silicate d'Al existe sous forme de disthène ou de sillimanite. Le spinelle (hercynite) est rarement absent. Les phases hydratées, telles que la hornblende verte ou brune, la Mg-biotite et la muscovite, font défaut ou sont présentes en quantité subordonnée. Elles témoignent de conditions de déséquilibre. L'analyse chimique indique, dans de nombreux cas, et notamment dans les roches leucocrates, un excédent d'Al2O3. La fabrique du quartz est orthorhombique dans les variétés granoblastiques et lenticulaires ; elle est monoclinique à triclinique dans les variétés lamellaires.

D'après la composition minéralogique, on peut distinguer des granulitoïdes felsitiques, intermédiaires et mafiques. Les granulitoïdes sont souvent associés à des roches ultrabasiques, à des éclogites, à des charnockites.

Les notions de « granulitoïde » et de « faciès granulitique » ne sont ni comparables, ni interchangeables : la première désigne concrètement une unité géologique ; la seconde désigne une catégorie dans une classification.

Zusammenfassung

Es wird der Versuch gemacht, die Begriffe Granulit und Granulitfazies nomenklatorisch zu analysieren. Es wird dabei von den Vorstellungen ausgegangen, den Begriff Granulit auf eine geologische Einheit zu beziehen und dadurch den geologischen Aussagewert des Begriffes Granulit zu erhöhen.

To cite this article

Adolf Watznauer, «Granulit und granulitfacies», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Publications spéciales = special publications, Géologie des domaines cristallins - Centenaire de la Société géologique de Belgique, 1974, 257-265 URL : https://popups.uliege.be/0037-9395/index.php?id=3721.

About: Adolf Watznauer

Postschließfach 30, D.D.R. 9030, Karl-Marx-Stadt, Deutsche Demokratische Republik.