since 05 February 2011 :
View(s): 389 (14 ULiège)
Download(s): 991 (18 ULiège)
print        
Louis Guilloux & Hubert Pélissonnier

Les gisements de schistes, marnes et grès cuprifères

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Les gisements stratiformes de schistes et marnes cuprifères accompagnent certaines transgressions correspondant à des bassins en communication intermittente avec la mer ; ils sont ordonnés autour de paléoreliefs et localisés dans des niveaux à faciès réducteur au premier passage important de la sédimentation gréseuse à la sédimentation carbonatée.

Leur importance est grande puisque, avec les grès cuprifères, ils représentent 160 millions de tonnes de cuivre métal, soit environ 30 % de l'ensemble du tonnage métal des gisements de cuivre, à la teneur moyenne très élevée de 2,4 %. Mais leurs caractéristiques dimensionnelles sont très dispersées et leur spectre géochimique, à caractère plutôt sidérophile, marqué par le cobalt, est à la fois très large et susceptible de grandes variations.

Outre leurs zonalités minéralogiques internes, les gisements de schistes et marnes cuprifères passent latéralement ou verticalement à des gisements en milieu gréseux et à des minéralisations discordantes dans les séries transgressives ou dans les socles sous-jacents. Les mêmes séries renferment des occurrences minéralisées en U, Mn, Pb, Zn, dont les richesses paraissent s'exclure réciproquement.

Si leur dépôt est clairement syngénétique, l'origine des métaux qui les constituent est envisagée par un lessivage souterrain du socle sous-jacent, lessivage canalisé par des hauts-fonds avant leur fermeture synsédimentaire. L'homogénéité des caractéristiques géologiques trouve sa justification dans ce dispositif particulier d'alimentation ; l'hétérogénéité dans les dimensions et les spectres géochimiques trouve son explication dans la diversité des socles lessivés.

Abstract

The cupriferous schist and argillaceous limestone stratiform ore deposits are related to certain transgressions that correspond to basins communicating intermittently with the sea. They are set out around paleoreliefs and located in reducing facies stratas at the first passage of the silt sedimentation to the carbonate sedimentation.

Their economic importance is very high. It represents, together with the Red Bed type cupriferous sandstones, 160 million tons of metal, that is to say, 30 % of the total metal contained in the copper deposits of the world. They have a very high average grade: 2.4 % Cu. But their dimensional characteristics are very scattered and their siderophile geochemical content, which is marked by cobalt, is both very wide and variable.

In addition to their internal mineralogical zoning, the cupriferous schists and argillaceous limestones pass laterally or vertically to ore deposits in sandstone environment and to discordant mineralizations in the transgressive series or in the basement. These series contain occurrences mineralized in U, Mn, Pb, Zn, but high values in these elements never occur together.

If their formation is clearly syngenetic, their elements originate from underground leaching of the basement. This leaching is channeled by submarine hills before their burial by sediments. The homogeneity of the geological characteristics is explained by this particular type of feeding: the heterogeneity in the size and geochemical contents is explained by the diversity of the leached basements.

To cite this article

Louis Guilloux & Hubert Pélissonnier, «Les gisements de schistes, marnes et grès cuprifères», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Publications spéciales = special publications, Gisements stratiformes et provinces cuprifères - Centenaire de la Société Géologique de Belgique, 1974, 35-55 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=3449.

About: Louis Guilloux

Centre de Géologie minière, Ecole nationale supérieure des Mines de Paris.

About: Hubert Pélissonnier

Centre de Géologie minière, Ecole nationale supérieure des Mines de Paris.