since 05 February 2011 :
View(s): 210 (2 ULiège)
Download(s): 835 (19 ULiège)
print        
Robert Maquil & Jean-Clair Duchesne

Géothermométrie par les pyroxènes et mise en place du massif anorthositique d'Egersund-Ogna (Rogaland, Norvège méridionale)

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

62 couples orthopyroxène-clinopyroxène ont été analysés à la microsonde dans 17 échantillons provenant du massif d'Egersund-Ogna. Ils se répartissent en 3 catégories : (1) lamelles et granules d'exsolution de cpx dans des mégacristaux d'opx alumineux présents dans la partie centrale et la bordure interne du massif, en aggrégats sub-ophitiques avec des plagioclases géants ; (2) association opx-cpx dans les norites finement grenues résultant de la cristallisation de liquides intersticiels dans les dykes pegmatitiques, dans les amas diffus et dans les interstices des aggrégats de mégacristaux ; (3) association opx-cpx dans les gneiss leuconoritiques et les mégacristaux déformés de la bordure interne du massif, équilibrés par recristallisation granoblastique. Les températures d'équilibre entre pyroxènes, calculés par différents géothermomètres (Wood & Banno, 1973 ; Wells, 1977), ainsi que les teneurs en Al des pyroxènes, montrent des variations relatives indiquant : (1) que les exsolutions se sont produites à des températures et des pressions élevées ; (2) que les liquides intersticiels ont cristallisé sur un intervalle de conditions PT ; (3) que les gneiss de la bordure interne ont été forgés sur un intervalle de température relativement étendu, avec un maximum supérieur à la température des liquides intersticiels de la partie centrale du massif et à la température de l'enveloppe métamorphique. Ces données sont compatibles avec une cristallisation de la masse anorthositique le long d'un gradient PT et une mise en place  induisant une déformation synintrusive à l'intérieur même de sa masse comme dans son enveloppe.

Abstract

Microprobe analyses are presented of 62 orthopyroxene-clinopyroxene pairs from 17 samples coming from the Egersund-Ogna anorthositic body. They can be divided into three types : (1) exsolution lamellae and granules of cpx in megacrysts of Al-rich orthopyroxenes, occurring in the central-marginal parts of the body and forming subophitic aggregates with giant plagioclases ; (2) opx-cpx associations in fine-grained norites formed by the crystallization of interstitial liquids in pegmatitic dykes, anastomosed masses, the interstices of the megacrysts, etc ... . . (3) opx-cpx pairs in foliated leuconorites and deformed mega-opx in the margin of the massif, these having been reequilibrated by granoblastic recrystallization. Equilibrium temperatures, calculated by various opx-cpx geothermo-meters (Wood & Banno, 1973 ; Wells, 1977), as well as the Al-contents of the pyroxenes, show relative variations which suggest : (1) an exsolution process at high temperatures and pressures ; (2) the crystallization of interstitial liquids at various PT conditions ; (3) the recrystallization of the marginal rocks in a range of temperatures with maximum values above the solidus temperature of the central part of the massif and above the regional temperature. These data are consistent with the crystallization of the anorthosite along a PT gradient and the syn-emplacement deformation of the mass itself together with its enveloppe.

To cite this article

Robert Maquil & Jean-Clair Duchesne, «Géothermométrie par les pyroxènes et mise en place du massif anorthositique d'Egersund-Ogna (Rogaland, Norvège méridionale)», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 107 (1984), Volume complet, 27-49 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=2909.

About: Robert Maquil

Service Géologique du  Luxembourg, Bld G.D. Charlotte, 43, Luxembourg (L-1331).

About: Jean-Clair Duchesne

Lab. ass. Géologie, Pétrologie, Géochimie. Université de Liège, B-4000 Sart-Tilman.