since 05 February 2011 :
View(s): 269 (4 ULiège)
Download(s): 329 (20 ULiège)
print        
Michel Gewelt

Cinétique du concrétionnement dans quelques grottes belges : apport des datations 14C et 230Th/234U

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Plusieurs dizaines de datations 14C, effectuées dans des concrétions de grottes belges, montrent que la période comprise entre 0 et 10 ka BP est très favorable au concrétionnement stalagmitique. Les résultats préliminaires des datations 230Th/234U effectuées pour la première fois en Belgique semblent indiquer une période de formation de concrétions entre 85 et 130 ka BP environ. On observe jusqu'ici un très faible concrétionnement durant les périodes froides du Quaternaire couvertes par les méthodes de datation utilisées (0-30 ka BP pour le 14C et 5-350 ka BP environ pour la méthode 230Th/234U).

Au sein des concrétions développées pendant l'Holocène et l'Eémien, des vitesses de croissance verticale ont été calculées sur base des datations. Ces vitesses varient de 0,2 à 9,3 cm/100 ans et peuvent aussi se modifier au sein d'une même stalagmite. Des interruptions de croissance sont fréquentes et un hiatus d'environ 100 ka a été mis en évidence dans une stalagmite et dans un plancher stalagmitique.

Abstract

Kinetics of speleothems growth in some belgian caves as inferred from 14C and U-series dating.

More than 60 14C analyses carried out on speleothems from Belgium show an intense speleothem development during 0 to 10 ka BP. First preliminary results of 230Th/234U dating seem to indicate a period of speleothem growth between 85 and 130 ka BP. A slowdown or maybe an interruption of the calcite deposition in Belgian caves is observed during the cold phases of the Quaternary which are in the range of the applied dating methods (about 0-30 ka BP for 14C dating and 5-350 ka BP for 230Th/234U dating).

Speleothems developping during Holocene and Eemian show vertical growth rates ranging from 0.2 to 9.3 cm. 100 Years-1 Those observed values can also vary inside a single stalagmite. Growth hiatus are frequent. In a stalagmite and a flowstone they are more than 100 ka long.

To cite this article

Michel Gewelt, «Cinétique du concrétionnement dans quelques grottes belges : apport des datations 14C et 230Th/234U», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 108 (1985), Volume complet, 267-273 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=2840.

About: Michel Gewelt

Aspirant FNRS. Laboratoire de Géomorphologie et Géologie du Quaternaire, Université de Liège, place du 20 Août 7, B-4000 Liège et CEN/SCK, Section mesures bas niveaux, Boeretang, 200, B-2400 Mol.