depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 502 (28 ULiège)
Téléchargement(s): 1157 (97 ULiège)
print        
Etienne Juvigné & François Renard

Les terrasses de la Meuse de Liège à Maastricht

Article
Open Access

Document(s) associé(s)

Annexes

Résumé

L'évolution du cours de la Meuse a été retracée entre Liège et Maastricht. De nouveaux lambeaux de terrasses ont été découverts, et un maximum de renseignements sur l'altitude des bases ont été rassemblés. Pour la première fois, des raccords entre lambeaux ont été effectués en considérant l'existence de paléoméandres. Cette méthode a introduit quelques raccords différents de ceux proposés antérieurement. L'attention est attirée sur le fait que des recoupements de grands méandres ont pu déclencher une érosion régressive, et provoquer la formation de certaines terrasses. Le soulèvement de la région de Simpelveld s'est étalé sur la période de formation de la Terrasse de Simpelveld, et s'est poursuivi après l'abandon de celle-ci par la Meuse. Un modèle est proposé pour la capture de la Meuse à l'aval de Liège. Les Hautes Terrasses ont pu être reconstituées sans recourir à l'action des mouvements tectoniques qui ont été invoqués dans des travaux antérieurs. Un schéma chronostratigraphique des terrasses est proposé; il met en évidence un important soulèvement de l'Ardenne pendant le Quaternaire.

Abstract

The evolution of the course of the Meuse River was reconstructed from Liège to Maastricht. New pieces of terraces were discovered and as much information as possible on the altitudes of terrace bases were collected. For the first time, the correlations of terrace pieces were done taking into account the existence of paleomeanders. That method has introduced new correlations of terraces. Attention is drawn to the fact that cut-off of large meanders has triggered backwards erosion, and consequently terrace formation. The upheavel of the Simpelveld area took place during the period of the Simpelveld Terrace, and continued after this has been abandonned by the Meuse. The capture of the Meuse downwards from Liège was modeled. Correlations of Higher Terraces were done without referring to tectonic movements which were involved in previous publications. A chronostratigraphical model of the terraces is proposed; this shows an important upheavel of the Ardenne during the Quaternary.

Pour citer cet article

Etienne Juvigné & François Renard, «Les terrasses de la Meuse de Liège à Maastricht», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 115 (1992), Fascicule 1, 167-186 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=1569.

A propos de : Etienne Juvigné

F.N.R.S., Université de Liège, Laboratoire de Géomorphologie et de Géologie du Quaternaire, Place du Vingt-Août, 7, B-4000 Liège, Belgique.

A propos de : François Renard

Place du Centre, 1, B-4183, Xhoris, Belgique.