since 05 February 2011 :
View(s): 438 (20 ULiège)
Download(s): 516 (21 ULiège)
print        
Luc Hance, Philippe Steemans, Eric Goemaere, Yvonne Somers, Georges Vandenven, Michel Vanguestaine & Jacques Verniers

Nouvelles données sur la Bande de Sambre-et-Meuse à Ombret (Huy, Belgique)

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Errata

Pages 260 and 261 have been inverted by mistake in the publication. These pages have been reordered in the attached PDF.

Résumé

La partie orientale de la Bande de Sambre-et-Meuse à Ombret a été étudiée à la faveur de nouveaux affleurements et de forages géotechniques exécutés en Meuse. Des données sur le degré d'évolution des sédiments ont été obtenues par le taux de carbonisation des palynomorphes, par la cristallinité des illites et par le pouvoir réflecteur de la matière organique. Les résultats sont discutés dans le contexte d'une section générale entre le Massif du Brabant et le Synclinorium de Dinant. Les sédiments de la partie méridionale de la Bande de Sambre-et-Meuse présentent un degré d'évolution très faible en relation avec une couverture lithostatique peu épaisse. C'est le résultat d'un comportement positif de la Bande de Sambre-et-Meuse depuis au moins l'Asghillien jusqu'au Dévonien. L'absence ou le très faible développement du Dévonien inférieur dans le Synclinorium de Namur y est sans doute lié.

Abstract

The eastern part of the Sambre-et-Meuse Band at Ombret has been investigated at the favour of new outcroups and geotechnical boreholes in the Meuse river. Information on the evolution degree of the sediments have been obtained by the coalification rank of the palynomorphs, by the illite cristallinity and by the reflector power of the organic matter. The results are discussed in the outline of a general section between the Brabant Massif and the Dinant Synclinorium. The sediments of the southern part of the Sambre-et-Meuse Band display a very low evolution degree reflecting a thin lithostatic burden. It can be explain by a positive behaviour of this structure from at least the Ashgillian to the Devonian. The lack or low development of the Lower Devonian in the Namur Synclinorium is probably related to this paleogeographical trend.

To cite this article

Luc Hance, Philippe Steemans, Eric Goemaere, Yvonne Somers, Georges Vandenven, Michel Vanguestaine & Jacques Verniers, «Nouvelles données sur la Bande de Sambre-et-Meuse à Ombret (Huy, Belgique)», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Fascicule 1 (Proceedings of the International Meeting on the Caledonides of the Midlands and the Brabant Massif), Volume 114 (1991), 253-264 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=1488.

About: Luc Hance

Service géologique de Belgique, rue Jenner 13 - B-1040 - Bruxelles.

About: Philippe Steemans

Université de Liège, Département de paléobotanique et de paléopalynologie, place du XX Août 7, B-4000 Liège. ; Chercheur Qualifié F.N.R.S. - Bevoegd Verklaard Navorser N.F.W.O.

About: Eric Goemaere

Université de Liège, Institut de Minéralogie. Bâtiment B18, Sart-Tilman, B-4000 Liège

About: Yvonne Somers

ISSeP-INlEX, Rue du Chéra 200, B-4000 Liège.

About: Georges Vandenven

Service géologique de Belgique, rue Jenner 13 - B-1040 - Bruxelles.

About: Michel Vanguestaine

Université de Liège, Département de paléobotanique et de paléopalynologie, place du XX Août 7, B-4000 Liège.

About: Jacques Verniers

Vrije Universiteit Brussel, Pleinlaan 2, B-1050 Brussel, Research Associate N.F.S.R. (Belgium) ; Chercheur Qualifié F.N.R.S. - Bevoegd Verklaard Navorser N.F.W.O.