since 05 February 2011 :
View(s): 230 (12 ULiège)
Download(s): 114 (7 ULiège)
print        
Thierry Camelbeeck

L'activité séismique actuelle (1985-1988) en Belgique. Comparaison avec les données de séismicité historique et instrumentale. Analyse séismotectonique.

Article
Open Access

Attached document(s)

Annexes

Résumé

Les informations fiables concernant la séismicité historique et instrumentale de la Belgique sont discutées en parallèle avec les données les plus récentes de microséismicité.

Le Massif du Brabant et le Nord de la France sont caractérisés par une séismicité historique importante. Depuis le Moyen Age, quatre tremblements de terre ont provoqué des dégâts conséquents dans cette région. L'activité séismique actuelle est mal connue à cause du manque de stations séismologiques et de tremblements de terre d'importance suffisante. Il est de ce fait impossible d'en définir le cadre tectonique à l'aide des données séismologiques.

L'activité séismique dans le Hainaut est analysée avec les données de la séquence séismique de Dour en 1987 et le réexamen de tremblements de terre plus importants survenus après 1965. La zone séismogénique est limitée aux 8 premiers kilomètres de la croûte terrestre. L'occurrence sous forme d'essaims ou de séquences séismiques est une évidence de son importante fracturation. L'analyse du tremblement de terre de Dour en 1987 indique une extension quasi Nord-Sud à cet endroit du Bassin de Mons. Le mécanisme au foyer de 5 tremblements de terre dans la région du Centre indique une contrainte compressive horizontale maximale orientée Nord-Ouest Sud-Est. Ces informations sont en accord avec le décrochement dextre de la zone de cisaillement Nord-Artois mis en évidence par la géologie.

Des informations importantes sur la séismotectonique dans la partie Est de la Belgique sont apportées par l'étude de la microséismicité actuelle à l'aide d'un réseau dense de stations séismologiques. Le mécanisme au foyer du séisme de Malmedy (12 mai 1985, Ml = 2.5) indique une extension Sud-Ouest Nord-Est de la zone focale le long d'une faille d'orientation rhénane. C'est un élément en faveur de l'hypothèse de la continuation à travers les Ardennes des grandes failles quaternaires du Graben du Rhin Inférieur. L'analyse des tremblements de terre de Bilzen (16 juillet 1985, Ml = 3.0), de Gulpen (17 octobre 1988, Ml = 3.5) et de Sprimont (27 décembre 1988, Ml = 3.6) donne des informations nouvelles sur la tectonique complexe de la région liégeoise.

Abstract

The reliable informations concerning the historical and instrumental seismicity in Belgium are discussed in comparison with the more recent data of microseismicity.

The Brabant Massif and the North of France are characterized by an important historical seismicity. Since the Middle Ages, four earthquakes caused considerable concern in that region. The actual seismic activity is not well known due to the lack of seismological stations. It is thus impossible to base the tectonic pattern on seismological data.

The seismic activity in Hainaut has been analysed with the data of the seismic sequence near Dour in 1987 and the reexamination of the bigger earthquakes having occured since 1965. The seismogenic layer is limited to the 8 first kilometers of the crust. The occurrence under the form of swarms or sequences is an evidence of his strong fracturation. The fault-plane solution of the Dour earthquake in 1987 indicates an almost North-South extension at this place of the Mons Basin. The focal mechanism of 5 earthquakes in the Centre region shows a North-West South-East oriented maximal horizontal compressive stress. These informations are in agreement with the dextral strike-slip of the «zone de cisaillement Nord-Artois» made conspicuous by geology.

Important informations about the seismotectonics in the eastern part of Belgium are given by the study of the actual microseismicity with a dense network of seismological stations. The fault-plane solution of the Malmedy (1985 May 12, Ml = 2.5) earthquake indicates a South-West North-East extension along a fault of Rhenish orientation. This is a favourable argument to the hypothesis of the prolongation across the Ardennes of the Quaternary faults of the Lower Rhine Embayment. The analysis of the Bilzen (1985 July 16, Ml = 3.0), Gulpen (1988 October 17, Ml = 3.5) and Sprimont (1988 December 27, Ml= 3.6) earthquakes supplies new information on the complex tectonics of the Liège region.

To cite this article

Thierry Camelbeeck, «L'activité séismique actuelle (1985-1988) en Belgique. Comparaison avec les données de séismicité historique et instrumentale. Analyse séismotectonique.», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Volume 112 (1989), Fascicule 2 (Tectonique actuelle et récente en Belgique), 347-365 URL : https://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=1057.

About: Thierry Camelbeeck

Centre de Géophysique Interne - Observatoire Royal de Belgique.