depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 254 (7 ULg)
Téléchargement(s): 444 (8 ULg)
print          
Ange G. Doumba Ndalembouly, Christophe R. Zinga Koumba, Franck Mounioko, Audrey P. Maroundou, Ornella A. Mbang Nguema, Geneviève L. Acapovi-Yao, Bertrand M'Batchi & Jacques F. Mavoungou

Contribution à l'étude des Stomoxes et Tabanides, vecteurs mécaniques des trypanosomoses, dans la région de Ndendé au sud du Gabon

Article Open Access

Document(s) associé(s)

Annexes

Résumé

Afin de connaître les différentes espèces de vecteurs mécaniques des Trypanosomoses, une étude entomologique transversale basée sur l’utilisation des pièges Vavoua a été conduite, pendant 15 jours en saison des pluies, en savane et en galerie forestière dans la région de Ndendé, ancien foyer de la THA, située dans la province de la Ngounié au sud du Gabon. Au total, 898 mouches piqueuses ont été échantillonnées dont 789 (88%) en galerie forestière et 109 (12%) en savane avec des densités apparentes par piège (DAP) respectives de 7,5 mouches/piège/jour et de 1,0 mouches/piège/jour. Pendant toute la session de piégeage, 15 taxa ont été identifiés dont 12 espèces de Tabanidae et 3 de Stomoxyinae. Les espèces de Stomoxyinae ont été représentées par Stomoxys niger niger Macquart, 1851 (62%), S. omega Newstead, 1907 (20%) et par S. xanthomelas Roubaud, 1937 (18%). Les espèces de la famille des Tabanidae ont été représentées par Tabanus laverani Surcouf, 1907 (21%), T. par Walker, 1848 (15%), Haematopota pluvialis Linnaeus, 1758 (12%), T. obscurehirtus Ricardo, 1908 (12%), T. taeniola Palisot de Beauvois, 1806 (9%), T. gratus Loew, 1858 (6%), T. subangustus Ricardo, 1908 (6%), Atylotus agrestis Wiedemann, 1828 (3%), Chrysops longicornis Macquart, 1838 (3%), T. marmorosus Surcouf, 1909 (3%), T. maculicornis Zetterstedt, 1842 (3%) et T. pluto Walker , 1848 (3%). Compte tenu de la faible période de capture, une prolongation du suivi de ces insectes sera effectuée pour préciser leur importance relative et leur dynamique saisonnière.

Mots-clés : Gabon, Tabanides, stomoxes, piège Vavoua, Ndendé

Abstract

In order to assess the species diversity of African Trypanomosis vectors, a cross entomological study based on the use of Vavoua traps was performed for 15 days in the rainy season, in savanna and gallery forest in the region of Ndendé, a former sleeping sickness focus, located in the province of Ngounié south of Gabon. Totally, 898 biting flies were sampled which 789 (88%) specimens in gallery forest and 109 (12%) in the savannah with the respective ADP of 7.5 flies/trap/day and 1.0 flies/trap/day. Throughout the trapping session, 15 species have been identified, including 12 species of Tabanidae and 3 of Stomoxyinae. The Stomoxyinae species were constituted by Stomoxys niger niger Macquart, 1851 (62%), S. omega Newstead, 1907 (20%) and S. xanthomelas Roubaud, 1937 (18%). The Tabanidae were formed by Tabanus laverani Surcouf,1907 (21%), T. par Walker, 1848 (15%), Haematopota pluvialis Linnaeus, 1758 (12%), T. obscurehirtus Ricardo, 1908 (12%), T. taeniola Palisot de Beauvois, 1806 (9%), T. gratus Loew, 1858 (6%), T. subangustus Ricardo, 1908 (6%), Atylotus agrestis Wiedemann, 1828 (3%), Chrysops longicornis Macquart, 1838 (3%), T. marmorosus Surcouf, 1909 (3%), T. maculicornis Zetterstedt, 1842 (3%), and T. pluto Walker , 1848 (3%). Given the short duration of this survey, an extension of the monitoring of these insects will be continued to determine their relative importance and their seasonal dynamics.

Keywords : Gabon, Tabanides, Stomoxys, Vavoua trap, Ndendé

Pour citer cet article

Ange G. Doumba Ndalembouly, Christophe R. Zinga Koumba, Franck Mounioko, Audrey P. Maroundou, Ornella A. Mbang Nguema, Geneviève L. Acapovi-Yao, Bertrand M'Batchi & Jacques F. Mavoungou, «Contribution à l'étude des Stomoxes et Tabanides, vecteurs mécaniques des trypanosomoses, dans la région de Ndendé au sud du Gabon», Entomologie faunistique - Faunistic Entomology [En ligne], Volume 69 (2016), URL : http://popups.ulg.ac.be/2030-6318/index.php?id=3535.

A propos de : Ange G. Doumba Ndalembouly

Université des Sciences et Techniques de MASUKU, BP 941, Franceville, Gabon. 

A propos de : Christophe R. Zinga Koumba

Institut de Recherche en Ecologie Tropicale (IRET), BP 13354, Libreville, Gabon et Ecole Régionale Post-Universitaire d’Aménagement et de gestion Intégrés des Forêts et Territoires Tropicaux (ERAIFT), BP 15373, Kinshasa, R. D. Congo. E-mail: zinga.koumba@yahoo.fr

A propos de : Franck Mounioko

Institut de Recherche en Ecologie Tropicale (IRET), BP 13354, Libreville, Gabon. 

A propos de : Audrey P. Maroundou

Institut de Recherche en Ecologie Tropicale (IRET), BP 13354, Libreville, Gabon. 

A propos de : Ornella A. Mbang Nguema

Université des Sciences et Techniques de MASUKU, BP 941, Franceville, Gabon et Institut de Recherche en Ecologie Tropicale (IRET), BP 13354, Libreville, Gabon. 

A propos de : Geneviève L. Acapovi-Yao

Université Félix Houphouët - Boigny, UFR Biosciences 22, BP 582, Abidjan 22, Côte d’Ivoire.

A propos de : Bertrand M'Batchi

Université des Sciences et Techniques de MASUKU, BP 941, Franceville, Gabon. 

A propos de : Jacques F. Mavoungou

Université des Sciences et Techniques de MASUKU, BP 941, Franceville, Gabon et Institut de Recherche en Ecologie Tropicale (IRET), BP 13354, Libreville, Gabon.