depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 408 (26 ULg)
Téléchargement(s): 594 (36 ULg)
print
Jessica Dekeirsschieter, François Verheggen, Christine Frederickx, Christelle Marlet, Georges Lognay & Eric Haubruge

Comment les insectes communiquent-ils au sein de l’"écosystème-cadavre"? L’écologie chimique des insectes nécrophages et nécrophiles

Article Open Access

Document(s) annexe(s)

Résumé

L’entomologie forensique est une discipline des sciences forensiques qui étudie les insectes et d’autres arthropodes dans un contexte médico-légal. Les insectes nécrophages et nécrophiles, principalement des Diptères et des Coléoptères, sont fréquemment retrouvés au sein de l’écosystème-cadavre. Pour ces insectes, le cadavre est une ressource éphémère très riche qu’ils vont coloniser de manière plus ou moins prévisible. L’entomofaune des cadavres seraient attirées par les odeurs cadavériques émises par le corps en décomposition. A l’heure actuelle, la thanatochimie est encore peu étudiée et l’information disponible concernant les COVs émis après la mort est limitée. Grâce à l’utilisation des méthodes de chimie analytique ((TDS)GC-MS, GCxGC-TOF-MS), la signature olfactive d’un cadavre peut être étudiée au cours du processus de décomposition. L’"odeur de la mort" est constituée par un mélange de plus de cent composés organiques volatils qui évoluent au cours de la décomposition. Cependant, les sémiochimiques qui sont réellement attractifs pour les insectes nécrophages et/ou nécrophiles ne sont pas encore clairement identifiés. Les espèces pionnières pourraient être attirées par des COVs cadavériques. Toutefois, les espèces plus tardives pourraient aussi être attirées par d’autres types de sémiochimiques produits par les insectes sarcosaprophages eux-mêmes (par exemple: des asticots, des insectes nécrophages). Plusieurs techniques d’écologie chimique peuvent être utiles en vue d’investiguer le rôle des sémiochimiques cadavériques dans le comportement des insectes sarcosaprophages. Une meilleure compréhension de l’écologie chimique des insectes nécrophages/nécrophiles et la thanatochimie pourraient avoir de nombreuses applications en science forensique et plus particulièrement en entomologie forensique.

Mots-clés : Entomologie forensique, Forensic Entomology, necrophagous insects, chémo-écologie, thanatochimie, insects nécrophages, décomposition, COVs cadavériques, odeurs cadavériques, Chemoecology, Thanatochemistry, Decay process, Cadaveric VOCs, Cadaveric odours

Abstract

Forensic entomology is a branch of the forensic sciences which studies insects and other arthropods in a medico-legal context. The carrion insects, mainly Diptera and Coleoptera, have particular relationships with decomposing remains which constitute a rich ephemeral resource. These insects are attracted to the cadaver that they colonize in a relative predictable sequence called the entomofaunal succession. It is speculated that the volatile organic compounds (VOCs) released during the decomposition process attract a wide range of insects. Thanatochemistry, also named ''chemistry of death'', is poorly studied and the available information regarding the VOCs released after death are rather limited. Thanks to the use of analytical chemistry methods ((TDS)GC-MS, GCxGC-TOF-MS), the olfactive signature of a death body may be studied during the decomposition process. The smell of death is constituted by a blend of hundreds of volatile organic compounds which change during the decay process. However, the semiochemicals which are really attractive for necrophagous insects are not yet clearly identified. Pioneer species may be attracted by cadaveric VOCs. However, later necrophagous species may be also attracted by different kind of semiochemicals produced by carrion insects themselves (e.g. maggot, necrophagous insects). Various techniques of chemical ecology (EAG, GC-EAD, olfactometry) are efficient tools to investigate the role of cadaveric semiochemicals in carrion insect behaviour. A better understanding of the chemical ecology of the necrophagous insects and thanatochemistry could have many applications in forensic sciences.

Pour citer cet article

Jessica Dekeirsschieter, François Verheggen, Christine Frederickx, Christelle Marlet, Georges Lognay & Eric Haubruge, «Comment les insectes communiquent-ils au sein de l’"écosystème-cadavre"? L’écologie chimique des insectes nécrophages et nécrophiles», Entomologie faunistique - Faunistic Entomology [En ligne], Volume 65 (2012), 3-13 URL : http://popups.ulg.ac.be/2030-6318/index.php?id=2281.

A propos de : Jessica Dekeirsschieter

Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Unité d’Entomologie fonctionnelle et évolutive (Prof. Eric Haubruge). Passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique. Tél.: +32 81 62 22 87; fax: +32 81 62 23 12. E-mail: entomologie.gembloux@ulg.ac.be. Auteur pour correspondance: jdekeirsschieter@ulg.ac.be

A propos de : François Verheggen

Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Unité d’Entomologie fonctionnelle et évolutive (Prof. Eric Haubruge). Passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique. Tél.: +32 81 62 22 87; fax: +32 81 62 23 12. E-mail: entomologie.gembloux@ulg.ac.be.

A propos de : Christine Frederickx

Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Unité d’Entomologie fonctionnelle et évolutive (Prof. Eric Haubruge). Passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique. Tél.: +32 81 62 22 87; fax: +32 81 62 23 12. E-mail: entomologie.gembloux@ulg.ac.be.

A propos de : Christelle Marlet

Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Unité de Chimie Analytique. Passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique.

A propos de : Georges Lognay

Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Unité de Chimie Analytique. Passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique.

A propos de : Eric Haubruge

Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Unité d’Entomologie fonctionnelle et évolutive (Prof. Eric Haubruge). Passage des Déportés 2, B-5030 Gembloux, Belgique. Tél.: +32 81 62 22 87; fax: +32 81 62 23 12. E-mail: entomologie.gembloux@ulg.ac.be.