depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 280 (13 ULg)
Téléchargement(s): 705 (6 ULg)
print
Monia Ben Halima Kamel*, Radhia Rebhi & & Abdessatar Ommezine

Habitats et proies de Coccinella algerica Kovar dans différentes régions côtières de la Tunisie

Article Open Access

Document(s) annexe(s)

Notes de la rédaction

Reçu le 4 novembre 2009, accepté le 4 avril 2011

Résumé

Dans le but de connaître les proies aphidiennes, les plantes hôtes fréquentées, les associations plantes, pucerons et proies de Coccinella algerica (Kovar), nous avons opté à un suivi régulier dans différentes régions de la Tunisie selon la technique de Katsoyannos et al., (1997) qui consiste au dénombrement durant trente minutes des divers stades biologiques du prédateur se rencontrant dans un parcours aléatoire et la détermination des pucerons consommés et des plantes hôtes. Il en ressort que cette coccinelle se rencontre sur diverses plantes hôtes appartenant à 22 familles botaniques, parmi lesquelles des cultures maraîchères, fruitières ou des plantes spontanées ou C. algerica cherche de la nourriture alternative ou essentielle, un abri, un support pour la ponte et la nymphose au niveau de ses plantes hôtes. Cette étude a démontré que ce prédateur consomme une vingtaine d’espèces de pucerons, appartenant à 4 sous familles: Aphidinae, Calaptidinae, Chaitophorinae et les Lachninae. En hiver, C. algerica est en quiescence et s’alimente des genres Aphis, Uroleucom et Rhopalosiphum. Durant la période d’activité, l’insecte atteste une préférence pour Capitophorus elaeagni (Del Guercio) en automne et Hyalopterus pruni (Geoffroy) au printemps. Par ailleurs, des informations recueillies auprès des agriculteurs de la région de Zaghouan ont permis de localiser cette coccinelle au niveau des collines sous Stipa tenacissima (Graminées) sous forme diapausante (Rebhi et Ben Halima Kamel, 2009).

Mots-clés : Coccinellidae, Coccinellidae, écologie, ecology, host plant, Coccinella algerica, Coccinella algerica, pucerons, plantes hôtes, Tunisie, aphids prey, Tunisia

Abstract

To know the aphid’s preys, the host’s plants, the association’s plants, aphids and preys of Coccinella algerica (Kovar), we numbered during thirty minutes different biologic stages and the determination of the aphids consumed and the hosts plants (Katsoyannos and al., 1997). This survey was conducted in three regions of Tunisia where C. algerica is found on several host plants belonging to 22 botanical families who may be vegetable crops, fruit trees or spontaneous plants. This study shows that C. algerica consumed alternative or essential food present on hosts plants. These plants supported eggs, larva and nymph of C. algerica. This predator consumes twenty species of aphids belonging to 4 subfamilies: Aphidinae, Calaptidinae, Chaitophorinae and Lachninae. This consumption varies depending on the state of physiological activity: It feeds on Aphis, Rhopalosiphum and Uroleucom genera at quiescence. During the period of activity, C. algerica shows a preference for Capitophorus elaeagni (Del Guercio) in autumn and Hyalopterus pruni (Geoffrey) in spring. Furthermore, this ladybird on diapauses was collected in the summer nears the root of Stipa tenacissima (Gramineae) (Rebhi and Ben Halima Kamel, 2009).

Pour citer cet article

Monia Ben Halima Kamel*, Radhia Rebhi & & Abdessatar Ommezine, «Habitats et proies de Coccinella algerica Kovar dans différentes régions côtières de la Tunisie», Entomologie faunistique - Faunistic Entomology [En ligne], Volume 63 (2010), Numéro 1 - 1e trimestre 2010, p.35-45 URL : http://popups.ulg.ac.be/2030-6318/index.php?id=1497.

A propos de : Abdessatar Ommezine

UR 04AGRO4: Invertébrés, microorganismes, malherbes nuisibles: Méthode alternative de lutte. Institut Supérieur Agronomique, Chott Mariem 4042 Sousse, Tunisie. *Auteur pour correspondance: kamonia_tn@yahoo.fr, Tél.: 0021673327544, Fax: 0021673327591.