BASE

Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement/Biotechnology, Agronomy, Society and Environment

1370-6233 1780-4507

 

Facteur d'impact : 0,433

depuis le 05 février 2011 :
Visualisation(s): 18 (1 ULiège)
Téléchargement(s): 0 (0 ULiège)
print          
Damien Closson, Patrick Engels & Xavier Demaret

The use of the soil map of Belgium in the assessment of landslide risk

Article Open Access

Document(s) associé(s)

Annexes

Notes de la rédaction

Received 11 February 1999, accepted 7 May 1999

Résumé

Utilisation de la carte des sols de Belgique dans l’évaluation du risque de glissement de terrain

Cet article montre que la carte des sols de Belgique apporte des informations pertinentes dans la problématique d’une cartographie des risques de glissement de terrain. L’analyse est basée sur un rapport, réalisé en 1998 par le Laboratoire de Géomorphologie et Télédétection de l’Université de Liège, concernant la colline du Mont-de-l’Enclus (Province du Hainaut, à 20 kilomètres au nord de Tournai). Suite à un glissement de terrain, l’administration régionale a commandé une étude détaillée de l’ensemble du massif afin de pouvoir continuer à délivrer des permis de bâtir en connaissance de cause. La zone étudiée couvre une surface d’environ sept kilomètres carrés. L’étude du Laboratoire de Géomorphologie et Télédétection comporte trois parties : l’influence de l’Homme sur le milieu et les conséquences possibles sur les glissements ; les éléments naturels à la source des dangers de glissement et, finalement, la synthèse des données, sous la forme d’une carte, basée sur les conclusions des deux premiers points. Il ressort de l’étude du milieu naturel du massif enclusien que la carte des sols de Belgique gagne en intérêt lorsqu’elle est combinée avec des informations géologiques et géomorphologiques. C'est ce que nous appelons l’approche géo-morpho-pédologique. L’analyse et la comparaison ont été effectuées à l’aide du système d’information géographique Arc/Info-Arcview. Le glissement de terrain étudié s’est produit à l’interface entre une couche d'argile d'épaisseur variable (5 à 15 mètres) et des sables. La géologie offre une vision d’ensemble du système mais localise de manière imprécise la position de la couche d’argile responsable du glissement. La géomorphologie affine la localisation au travers de divers éléments traduisant la présence de cette roche meuble (glissements superficiels, suintements d’eau, concavités et convexités). La pédologie recoupe les informations précédentes au travers des données relatives à la texture, au “drainage naturel des sols”, au profil et aux séries dérivées. L’approche géo-morpho-pédologique n’est pas, à priori, conçue pour prévenir des phénomènes de glissements de terrain tel que celui étudié. Le rapport du Laboratoire de Géomorphologie et Télédétection montre cependant que cette manière d’aborder un problème très complexe est la plus adaptée et la moins chère lorsque l’approche géotechnique est inopérante ou trop onéreuse pour devenir opérante du fait de conditions géologiques difficiles (variations latérales de faciès des argiles, absence d’affleurements).

Mots-clés : Belgique, carte des sols, pédologie, glissement de terrain, Système d’Informatique Géographique, risques naturels, Mont- de-l’Enclus

Abstract

This paper shows how the use of the soil map of Belgium provides useful information in the assessment of landslide risks. The analysis is based on a report from the Laboratory of Geomorphology and Remote sensing of the University of Liège concerning Mont-de-l’Enclus hill (Province of Hainaut, 20 kilometers north of the city of Tournai). After a landslide in a street of the hill, the regional administration ordered, in 1998, a detailed study of the hillside (7 square kilometres). The report is in three parts. The first one analyses the influence of human settlement on the landslide hazards. The second one studies all the environmental components in relation to the landslides. Finally, a synthesis map gathers the most important conclusions drawn from the first two parts. The Belgian soil map is very useful when combined with geological and geomorphological data. This is called geo-morpho-pedologic approach. Analysis and comparison have been made with the geographical information system Arc/Info-Arcview. The landslide of the “rue du Renard” is located at the interface between discontinuous layers of clay (5 to 15 meters) and sand. Geology gives us a global evaluation of the layer of clay responsible for the landslide. Geomorphology increases the accuracy of location for the clay layer through several elements of the landscape such as superficial landslides, water seepage, concavities and convexities. Pedology matches up previous information through different kinds of data such as texture, “natural soil drainage”, soil profile and derived series. The geo- morpho-pedological approach is not always effective in foreseeing a landslide phenomenon such as in the case studied. The report from the Laboratoire de Géomorphologie et Télédétection (remote sensing) indicates, however, that the methodology gave better results than the geotechnical approach in this particular case, and it was also less expensive. The geotechnical approach had either not worked, or was too difficult to use because of the geological conditions (lateral variation of clay facies, absence of outcrops).

Keywords : Belgium, soil map, pedology, landslide, Geographical Information System, natural hazards, Mont-de-l’Enclus

Pour citer cet article

Damien Closson, Patrick Engels & Xavier Demaret, «The use of the soil map of Belgium in the assessment of landslide risk», BASE [En ligne], Volume 3 (1999), Numéro 3, 165-172 URL : http://popups.ulg.ac.be/1780-4507/index.php?id=15614.

A propos de : Damien Closson

Laboratoire de Géomorphologie et Télédétection. Département de Géographie Physique. Université de Liège. Allée du 6 Août, 2, bâtiment B11. B–4000 Liège (Belgique). E-mail : dclosson@ulg.ac.be

A propos de : Patrick Engels

Unité de Géopédologie. Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux. Avenue Maréchal Juin, 27. B–5030 Gembloux (Belgique).

A propos de : Xavier Demaret

Groupement de Relance économique de l’Ourthe et de l’Amblève. Rue Bas-Rivage, 7. B–4920 Aywaille (Belgique).