BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576

 

depuis le 01 novembre 2014 :
Visualisation(s): 17 (0 ULiège)
Téléchargement(s): 6 (0 ULiège)
print        
Jean-Michel FALLOT, Jacques-André HERTIG, Ramona Georgeta RECEANU & Fraenz ZEIMETZ

Détermination des précipitations et des crues extrêmes en Suisse à l’aide de la méthode PMP-PMF

Article Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

Les barrages alpins en Suisse doivent être dimensionnés pour résister à des crues extrêmes avec un temps de retour d’au moins 10.000 ans. La méthode PMP-PMF a été appliquée pour estimer des pluies et des crues extrêmes avec un temps de retour aussi élevé. Les PMP ont été calculées avec un modèle atmosphérique et un modèle de pluie pour plusieurs durées avec une résolution horizontale de 2 km. Ces modèles permettent de reproduire de manière satisfaisante ces PMP pour l’ensemble du pays lorsqu’on les compare avec les précipitations extrêmes estimées pour un temps de retour de 500 ans à partir de méthodes statistiques. Les PMP calculées par les modèles sont toutefois trop élevées sur plusieurs sommets alpins et trop basses au Sud des Alpes. Malgré ces approximations, elles peuvent être utilisées pour calculer avec un modèle hydrologique approprié des crues de sécurité avec un temps de retour d’au moins 10.000 ans pour les bassins versants en Suisse ayant une surface inférieure à 230 km2.

Index de mots-clés : modèles tridimensionnels, pluies orographiques et convectives, PMP-PMF (Précipitations maximales probables – Crues maximales probables), Suisse, topographie accidentée

Abstract

Alpine dams in Switzerland have to resist to extreme floods with a return period of at least 10.000 years. PMP-PMF method has been applied to assess extreme precipitation and floods with such high return period. PMP has been calculated with an atmospheric model and rainfall model for several durations with a horizontal resolution of 2 km. These models are able to reproduce PMP enough well for the whole country when the values are compared with extreme precipitation assessed for a return period of 500 years from statistical methods. PMP values calculated by the models are however too high on several alpine summits and too low south of the Alps. Despite these approximations, PMP values can be used for calculating with an appropriate hydrological model security floods with a return period of at least 10.000 years for catchment basins in Switzerland with a surface smaller than 230 km2.

Index by keyword : mountainous terrain, orographic and convective rain, PMP-PMF (Probable Maximum Precipitations – Probable Maximum Flood), Switzerland, three-dimensional models

Pour citer cet article

Jean-Michel FALLOT, Jacques-André HERTIG, Ramona Georgeta RECEANU & Fraenz ZEIMETZ, «Détermination des précipitations et des crues extrêmes en Suisse à l’aide de la méthode PMP-PMF», BSGLg [En ligne], 68 (2017/1) - Climatologie, URL : http://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=4556.

A propos de :Jean-Michel FALLOT

Institut de géographie et durabilité

Université de Lausanne

CH-1015 Lausanne

Jean-Michel.Fallot@unil.ch

A propos de :Jacques-André HERTIG

Bureau Hertig & Lador SA

CH-1176 St Livres

hertig@hetl.ch

A propos de :Ramona Georgeta RECEANU

Bureau Hertig & Lador SA

CH-1176 St Livres

hertig@hetl.ch

A propos de :Fraenz ZEIMETZ

Laboratoire de Constructions Hydrauliques

École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

CH-1015 Lausanne

fraenz.zeimetz@epfl.ch

Appels à contribution

Appel à contribution ouvert pour le BSGLg n°70 (2018/1) ouvert jusqu'au 1er octobre 2017

Plus d'info