BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576 2507-0711

 

since 01 November 2014 :
View(s): 488 (19 ULiège)
Download(s): 1513 (23 ULiège)
print        
Jean ALEXANDRE

Structure et site topographique originels des cuirasses latéritiques

Article
Open Access

Attached document(s)

Version PDF originale

Résumé

Après avoir identifié les principaux types d'environnement topographique et de structure des cuirasses latéritiques lato  sensu,    les relations les plus fréquentes entre les uns et les autres sont envisagées en se fondant sur les processus probables à partir d'une connaissance de terrain et des travaux publiés sur les cuirasses africaines principalement. Les cuirasses à structure gravillonnaire, presque toujours vermiforme, sur une surface d'érosion très faiblement incisée (pénéplanation) sont opposées aux faciès conglomératiques à cailloutis riche en fer des glacis d'érosion (pédiplanation) et aux faciès conglomératiques à cailloutis plus ou moins résistant à l'altération chimique des fonds de vallée. Après une reprise d'érosion verticale de quelque importance, les restes des premiers se disposent comme de larges terrasses de part et d'autre des vallées, les deuxièmes couvrent la presque totalité de la partie conservée de la surface et les derniers forment des  bowals  par inversion de relief. Certaines structures de cuirasse sont susceptibles d'apparaître dans de nombreuses positions topographiques, par exemple les structures rubanées et les structures rocheuses résiduelles avec ou sans imprégnation. D'autres peuvent résulter de processus convergents. Avec l'âge (depuis le début du Tertiaire), les cuirasses acquièrent une structure de plus en plus complexe dont il convient de discerner les formes premières qui sont souvent en relation avec des formes de terrain ayant aujourd'hui disparu.

Abstract

After a short identification of the most prominent types of topographic environment and structure (fabric) of the lateritic crusts lato sensu, the most frequent connections between them are approched with the help of processes known from field observations and from published studies mainly in Africa. The concretionary and often vermiform crusts on a lightly-incised erosion surface are contrasted with the conglomerate facies with iron-rich pebbles on pediments and with the conglomerate facies with weathering-resistent pebbles in the valley bottoms. After a wave of retrogressive erosion, the former lateritic crusts look like wide terra ces on both sides of the valley, the remmants of second forms are totally covered by the detrital deposits and the latter crusts are responsible for the bowals in inversions of relief. Some structures are liable to appear in many topographical sites, e.g. the layered structures and the residual structures with or without impregnation. Some structures can be produced by quite different processes. When very old (early Tertiary), the lateritic crust can acquire a more and more complex structure from which the original forms are to be distinguished and related to landforms wich have now disappeared.

To cite this article

Jean ALEXANDRE, «Structure et site topographique originels des cuirasses latéritiques», BSGLg [En ligne], 27 (1991/1) - Afrique centrale, URL : http://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=3624.

Call for papers

Call for papers "Miscellaneous" (BSGLg 2020/2)

More info