BSGLg

Bulletin de la Société Géographique de Liège

0770-7576

 

depuis le 01 novembre 2014 :
Visualisation(s): 123 (12 ULiège)
Téléchargement(s): 100 (1 ULiège)
print        
Georges MICHEL, Georges THYS & Camille EK

Le traçage : un outil pour l’établissement des zones de surveillance des captages en terrain karstique. Le cas de Hastière (Province de Namur, Belgique)

Article Open Access

Document(s) associé(s)

Version PDF originale

Résumé

A la demande du Service des Eaux souterraines de la Région wallonne et pour le compte de celle-ci, la Commission wallonne d'Etude et de Protection des Sites souterrains (CWEPSS) a organisé un traçage d'eaux souterraines en région karstique à Hastière (Province de Namur). La CWEPSS a effectué l'étude et le travail avec la collaboration de la Société Geologica de Gembloux pour le traçage et celle de l'Université de Liège pour divers paramètres connexes (analyses des eaux, mesures de débit, spectrofluorimétrie, etc.). Il y a à Hastière plusieurs résurgences d'eaux karstiques provenant d'un vaste synclinal calcaire complexe; deux captages y prélèvent des eaux pour les besoins de la population. Des traceurs fluorescents ont été injectés dans trois points d'engouffrement naturel des eaux. Trois traceurs différents ont été utilisés simultanément (un dans chaque point de perte) et recherchés dans 9 lieux de résurgence potentielle. En une seule campagne d'un mois, l'alimentation de 9 points a ainsi pu être contrôlée. En dépit d'un régime de basses eaux lors de l'expérience, certains écoulements souterrains ont parcouru plus de 3,5 km en 8 jours. Ceci montre l'importance de la surveillance de l'alimentation des captages en zone karstique. Le captage communal d' Anthée s'est révélé propre, non contaminé. La zone de surveillance y afférente a été définie et on a distingué et délimité une sous-zone de surveillance prioritaire dans la formation qui alimente directement le captage. Le captage du camping privé s'est avéré alimenté à la fois par une perte qui reçoit les rejets d'une station d'épuration et par un cours d'eau recevant des eaux d'égout. Ceci explique la pollution observée à ce captage et montre l'urgence d'un traitement des eaux. D'autres constatations faites à la même occasion montrent l'utilité de cette technique de traçage pour la détection des sources de pollution et la définition des zones de surveillance.

Index de mots-clés : calcaire carbonifère, captage, eaux souterraines, Hastière, karst, synclinorium de Dinant, traçage, zone de protection

Abstract

In response to the request of the Groundwater Service of the Walloon Region, the Commission Wallonne d'Etude et de Protection des Sites Souterrains (CWEPSS) has carried out underground water tracing in the karstic area of Hastière (Province of Namur, Belgium).The CWEPSS has carried on the task with the cooperation of Geologica SA, Gembloux, for the tracing tests and the collaboration of the Université de Liège for several related parameters (stream gauging, water analyzes, spectrofluorimetry, etc.). At Hastière, several karstic Springs resurge from a large and complex limestone syncline; two water supply stations pump water from this syncline for local use. Fluorescent tracers have been injected into three swallowholes. Three different tracers have been used simultaneously - one in each injection site. They have been traced downstream in 9 potential points of reappearance. In a single one-month field-campaign, the origin of 9 streams has been questioned. Despite the low-water levels during this period, some underground streams have covered more than 3,5 km in 8 days. This shows how important is to permanently watch water supplies in karstic areas. The water intake of the Municipality at Anthée proved to be clean, unpolluted. The authors could define the watch-zone and delineate a prioritary watch sub-zone in the geological formation supplying directly the intake. A private camping intake appeared to be supplied by a sinkhole collecting water from a water purifying station and by another sinking stream swallowing sewage water, hence a high pollution and an important sanitary problem. These findings, among others, show how us « the water tracing technique is in detecting sources and in defining watch and protection ones.

Index by keyword : groundwater, protection zone, carboniferous limestone, Hastière, karst, synclinorium of Dinant, tracing, water supply

Pour citer cet article

Georges MICHEL, Georges THYS & Camille EK, «Le traçage : un outil pour l’établissement des zones de surveillance des captages en terrain karstique. Le cas de Hastière (Province de Namur, Belgique)», BSGLg [En ligne], 37 (1999/2) - Karst et Hydrologie, URL : http://popups.ulg.ac.be/0770-7576/index.php?id=2644.

A propos de :Georges MICHEL

CWEPSS

21, av. Rodin

B — 1050 Bruxelles

Philippe MEUS

GEOLOGICA SA

Parc scientifique de la Province de Namur

Rue Phocas Lejeune, 4

B — 5032 Gembloux

A propos de :Georges THYS

CWEPSS

21, av. Rodin

B — 1050 Bruxelles

Philippe MEUS

GEOLOGICA SA

Parc scientifique de la Province de Namur

Rue Phocas Lejeune, 4

B — 5032 Gembloux

A propos de :Camille EK

Département de Géographie physique

Université de Liège

Sart Tilman, B 11

B — 4000 Liège

Appels à contribution

Appel à contribution ouvert pour le BSGLg n°70 (2018/1) ouvert jusqu'au 1er octobre 2017

Plus d'info