Annales de la Société géologique de Belgique Annales de la Société géologique de Belgique -  Publications spéciales = special publications  La géologie de l'ingénieur - Centenaire de la Société géologique de Belgique, 1974 

La géologie de l'ingénieur [Title],
Centenaire de la Société Géologique de Belgique, Liège, 9-13 septembre 1974

Léon Calembert
Coordinateur

Résumé

La géologie de l'ingénieur puise ses sources dans toutes les sciences minérales, diffère de la géologie classique par ses objectifs et ses méthodes et réalise — en fonction d'un site et d'un projet donnés — une synthèse de la lithologie, de la pétrographie, de la géographie physique, de la géologie structurale, de l'hydrogéologie, de la mécanique des sols et des roches. En collaboration étroite avec les laboratoires d'essais des matériaux et les ingénieurs du génie civil et grâce aux puissants outils de recherche mis en œuvre pour les grands travaux publics et privés, la géologie de l'ingénieur non seulement contribue directement à l'économie de la communauté mais encore enrichit chaque jour les connaissances de la géologie académique. A la base de la géologie urbaine et de la géologie de l'environnement qui lui confèrent une dimension supplémentaire — le maintien d'un cadre de vie valable — la géologie de l'ingénieur est plus proche des préoccupations quotidiennes des populations, des autorités locales, des instances gouvernementales. Elle s'intègre aussi dans les missions des organismes internationaux qui assument la responsabilité de problèmes transcendant les frontières et les intérêts privés et s'efforcent d'étendre aux pays en développement l'utilisation des moyens et le bénéfice des expériences des nations plus riches et plus avancées.

Les douze exposés réunis dans le présent volume couvrent plusieurs des problèmes importants posés à l'ingénieur-géologue dans le travail d'équipe que requièrent les grandes entreprises modernes. Comment adapter la définition et la classification des diverses roches et des massifs rocheux à la fois aux résultats du géologue et aux nécessités de l'ingénieur des constructions, et créer un langage commun ? Pourquoi la géologie de l'ingénieur implique-t-elle l'application conju­guée des diverses disciplines des sciences de la Terre ? Comment l'aménagement et l'équipement d'un territoire dépendent-ils fondamentalement des processus géolo­giques du passé et du présent ? Pourquoi et comment la géologie de l'ingénieur remplit-elle une fonction essentielle dans l'étude des barrages, des travaux souter­rains, des projets d'alimentation en eau... ? De quels moyens disposent, à notre époque, le géologue et l'ingénieur pour maîtriser les phénomènes naturels tels que séismes et glissements de terrains ou pallier leurs effets catastrophiques ? Quelles conséquences pour l'ingénieur-géologue ont les événements du Quaternaire, l'évolu­tion récente ou ancienne des sols, le développement des phénomènes karstiques, le comportement des eaux souterraines ? Enfin, à quelles difficultés se heurte l'élabo­ration de cartes géotechniques notamment à l'aide des ordinateurs et des tables traçantes ?

Des spécialistes venus de France, de Grande-Bretagne, de Suisse, d'Italie, de Tchécoslovaquie, des Etats-Unis et de l'U.R.S.S. ont bien voulu nous apporter leur concours. Nous leur exprimons notre vive gratitude et nous espérons que les cas décrits à travers les continents, la densité des données fournies et la qualité des idées exprimées par des hommes d'expérience susciteront dans notre pays, où la géologie de l'ingénieur a encore trop peu d'adeptes, des vocations nombreuses et par là-même l'essor futur de la Société géologique de Belgique.

Pour citer cet article

Léon Calembert, «La géologie de l'ingénieur [Title],», Annales de la Société géologique de Belgique [En ligne], Publications spéciales = special publications, La géologie de l'ingénieur - Centenaire de la Société géologique de Belgique, 1974, URL : http://popups.ulg.ac.be/0037-9395/index.php?id=3608.